2 min de lecture 14 juillet

VIDÉO - François Hollande à Emmanuel Macron : "Ne pas respecter les règles, c'est ne pas rester" au gouvernement

Le président de la République a adressé un message à Emmanuel Macron, en réponse au meeting du ministre de l'Économie à la Mutualité, ce jeudi 14 juillet.

>
François Hollande au sujet de Macron : "Dans un gouvernement il y a des règles. Ne pas les respecter c'est ne pas y rester". Crédit Image : Francois Mori / POOL / AFP | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

François Hollande s'exprime face aux Français depuis l'Élysée, ce jeudi 14 juillet. Le président de la République était attendu pour ses déclarations sur l'émancipation d'Emmanuel Macron, après le premier meeting d'"En Marche !" deux jours avant la fête nationale. 3.000 personnes étaient présentes afin d'assister au moment fondateur du mouvement politique, mardi 12 juillet. Le Lendemain, en Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, avait assuré que le sujet n'avait pas été évoqué.

Face à Gilles Bouleau et David Pujadas, le chef de l'État a évacué les questions concernant son ministre de l'Économie dès les premiers instants de l'entretien. "Emmanuel Macron m'accompagne depuis 2012. Il a des idées, veut rencontrer les citoyens et c'est utile. Il faut toujours aller à la rencontre des autres mais il y a des règles", affirme-t-il.

"La première, c’est la solidarité, l’esprit d’équipe, défendre le bilan, être à temps plein dans sa tâche. Il doit la respecter. La deuxième règle est qu'il ne faut pas de démarche personnelle et encore moins présidentielle (...) Ces règles sont essentielles. Respecter ces règles, c’est rester au gouvernement. Ne pas les respecter, c’est ne pas y rester (…) Si les règles ne sont pas respectées, il y aura les conséquences que j’ai évoquées", explique François Hollande.

Le meeting d'"En Marche !" et en particulier le discours de l'ancien conseiller économique du Président ont été les cibles des critiques des membres du gouvernement et du Parti socialiste. Emmanuel Macron s'est positionné en temps que ministre novateur et a insisté sur la refonte du système et de la société française. Ces propos "anti-système" ont été moqués par Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, Anne Hidalgo, la maire de Paris et Manuel Valls

À lire aussi
14 juillet : Un "homme volant" au-dessus des Champs-Élysées Augmenté
"L'homme volant" du 14 juillet va traverser la Manche sur son Flyboard Air

Le Premier ministre a estimé qu'Emmanuel Macron avait cédé "aux sirènes du populisme", soulignant qu'il était un "produit de l'élite de la République". "On ne peut pas dénoncer un prétendu 'système' en cédant aux sirènes du populisme quand, circonstance aggravante, on est soi-même le produit le plus méritant de l'élite de la République", expliquait-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
14 juillet François Hollande Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants