1 min de lecture Présidentielle 2017

VIDÉO - François Fillon largement chahuté au Pays basque

Le candidat de la droite et du centre était en déplacement dans une exploitation de piment d'Espelette à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) samedi 25 mars.

Des manifestants contre François Fillon près de Biarritz, le 25 mars 2017
Des manifestants contre François Fillon près de Biarritz, le 25 mars 2017 Crédit : Bob Edme/AP/SIPA
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et AFP

La campagne coûte que coûte. Malgré l'enquête en cours autour des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope et de ses deux enfants, Charles et Marie, qui s'accélère depuis sa mise en examen le 14 mars, François Fillon poursuit sa stratégie de victimisation. Attaqué par la romancière Christine Angot sur le plateau de L'Émission politique sur France 2 le 23 mars, le candidat de la droite a été pris pour cible par une trentaine de manifestants à son arrivée dans une exploitation de piment d'Espelette à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques). Ces derniers, qui se battent par ailleurs pour la libération de militants basques, a jeté des œufs et crié "Fillon en prison" et "Penelope l'enveloppe".

Comme dans la première situation, l'ancien premier ministre répond à ceux qui l'agressent en l'invectivant ou en tapant sur des casseroles. "Plus ils manifesteront, plus les Français me soutiendront", a-t-il commenté, totalement imperturbable. "C'est un comportement totalement anti-démocratique mais je les encourage à continuer", a poursuivi le député de Paris lors d'une table ronde avec des élus locaux, évoquant "la colère" des Français, avant de décliner : "surtout, ne me faites pas de cadeau, il va falloir que je déclare la valeur", a-t-il ironisé auprès de ses interlocuteurs, un pot de piment à la main.

Une allusion à la polémique autour des costumes de luxe offerts en février par son "ami" Robert Bourgi, d'une valeur de 13.000 euros et qu'il a finalement "rendus", et de deux montres de plus de 10.000 euros chacune, dont l'une lui a été donnée en cadeau "absolument désintéressé" en 2009, pendant qu'il était Premier ministre, par un homme d'affaires italo-suisse, Pablo Victor Dana.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants