1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Léa Salamé à François Hollande : "C'est une plaisanterie ?"
1 min de lecture

VIDÉO - Léa Salamé à François Hollande : "C'est une plaisanterie ?"

Pour sa première émission en prime-time sur "France 2", la journaliste n'a pas ménagé le président de la République jeudi 14 avril.

Léa Salamé n'a pas ménagé François Hollande sur France 2
Léa Salamé n'a pas ménagé François Hollande sur France 2
Crédit : Capture d'écran "France 2"
Léa Salamé à François Hollande : "C'est une plaisanterie ?"
00:15
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Michel Field n'a pas dû être déçu. Le nouveau directeur de l'information de France 2 a préféré Léa Salamé à Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de la chaîne, pour interroger François Hollande en compagnie de David Pujadas et de quatre citoyens jeudi soir dans l'émission Dialogues Citoyens sur la deuxième chaîne. 

La chroniqueuse de On n'est pas couché a fait preuve de sa pugnacité habituelle tout le long de son entretien avec le chef de l'État, qu'elle n'a pas ménagé lorsqu'elle a par exemple qualifié de "tâche morale" de son quinquennat le débat sur la déchéance de nationalité qu'elle a également qualifié de "stérile". 

La rédaction vous recommande

Léa Salamé l'a ensuite interrogé sur l'opposition de Manuel Valls à Angela Merkel sur la question des migrants, lorsque le Premier ministre avait affirmé que "l'Europe ne peut pas accueillir davantage de réfugiés" lors d'une visite en Allemagne, quelques jours après la décision de la chancelière d'ouvrir davantage les frontières de son pays.

"Avec Madame Merkel, nous avons une position identique", s'est défendu François Hollande. "C'est une plaisanterie ?", lui a rétorqué la journaliste. "Je ne parle pas qu'il faille plaisanter sur le sujet", a alors ajouté le Président. Cette passe d'armes restera comme le moment fort de l'émission pour de nombreux téléspectateurs qui ont fait part de leur satisfaction de voir une journaliste tenir tête au chef de l'État. D'autres y ont au contraire vu un manque de respect à l'égard de la fonction présidentielle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/