3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Bayrou "offre une alliance" à Emmanuel Macron

MINUTE PAR MINUTE - François Bayrou a annoncé, ce mercredi 22 février, qu'il ne se présentera pas à l'élection présidentielle. Il a privilégié un ralliement avec Emmanuel Macron.

Capture d'écran chaîne officielle du MoDem
Capture d'écran chaîne officielle du MoDem
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Après avoir été candidat à trois élections présidentielles, François Bayrou ne se présente pas à celle-ci. Le maire de Pau s'exprime, ce mercredi 22 février, depuis le siège du MoDem face aux journalistes. Il aura laissé planer le doute jusqu'au bout. "J'ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance", a-t-il déclaré peu après avoir pris la parole.

Lors de la campagne de la primaire de la droite et du centre, il n'avait pas hésité à afficher son soutien indéfectible à Alain Juppé. Mais la victoire de François Fillon est venue rebattre les cartes pour lui. Depuis, il a oscillé entre les sous-entendus sur son éventuel candidature ou alors sur un possible ralliement. 

Lors de son discours, le maire de Pau a posé des conditions à son éventuel ralliement à l'ancien ministre de l'Économie. Il a insisté pour que figure dans le programme du candidat d'"En Marche !", "une loi de moralisation de la vie publique, en particulier de conflits d'intérêts". Il a ajouté : "Je refuse, comme j'ai refusé toute ma vie, que de grands intérêts prennent la vie publique en otage. Je ne céderai rien sur la séparation de la politique et de l'argent". Emmanuel Macron semble avoir accepté ses conditions, puisqu'il a confié à l'AFP qu'il "accepte l'alliance proposée".

Retrouvez la déclaration de François Bayrou

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

16h54 - François Bayrou précise : "Je veux que l'on travaille à une loi pour que tout soit clair dans cette affaire (...) Il faut faire des gestes qui montrent la gravité de la situation (...) Le choix que j'ai fait, est un choix fondateur dans la politique française".

16h51 - Celui qui a été candidat en 2012 confie avoir rencontré Emmanuel Macron "il y a une semaine environ". Il devrait le rencontrer "dans les heures qui viennent, probablement", a-t-il précisé.

16h41 - François Bayrou indique : "Je n'accepte pas et des millions de Français avec moi, que les deux tiers des citoyens n'aient aucune représentation (...) Emmanuel Macron est brillant (...° Je crois que cette alliance peut aider de manière décisive".

16h38 - François Bayrou explique avoir le choix entre se présenter à l'élection française ou se rallier. Le maire de Pau poursuit : "À cette situation exceptionnelle, il faut une réponse exceptionnelle à la hauteur des périls qui menacent notre état. Parce que le risque est immense, que les Français sont désorientés, j'ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance (...) Il faut changer les choses et le faire d'urgence. Unissons nos forces. C'est sans doute un geste d'abnégation et un geste d'espoir pour notre pays".

Il demande que le programme d'Emmanuel Macron "porte en priorité une loi de moralisation de la vie publique, en particulier de conflits d'intérêts. Je refuse, comme j'ai refusé toute ma vie, que de grands intérêts prennent la vie publique en otage. Je ne céderai rien sur la séparation de la politique et de l'argent".

16h36 - Il ajoute : "Il est répété à longueur de temps, que 'tout le monde fait ça'. Ce n'est pas vrai et c'est une accusation infamante pour les élus français (...) Un peuple qui ne croit plus à sa vie publique est un peuple en danger. Cette situation nourrit le pire des risques : une flambée de l'extrême droite qui fait planer la menace d'un danger majeur pour notre pays et l'Europe (...) Dans cette situation, je mesure ma responsabilité personnelle et celle du courant politique dont j'ai la charge".

16h34 - "J'ai examiné depuis plusieurs semaines, tous les éléments qui permettent de juger de l'état de notre pays. Et je veux vous dire à quel point la gravité de la situation m'a frappé (...) À droite, le dévoilement des affaires révèle l'existence de privilèges et de dérives mais aussi l'acceptation tacite et presque unanime", explique François Bayrou.

16h32 - François Bayrou prend la parole.

16h22 - Éric Woerth a attaqué François Bayrou. Il a jugé qu'il n'avait "pas de leçons de courage politique à donner". "S'il convoque tous les journalistes, c'est peut-être pour dire qu'il sera candidat (...) Ça sera un candidat de plus. On est habitué, il n'y a pas de campagnes présidentielles sans M. Bayrou depuis très longtemps", a-t-il déclaré sur Public Sénat.

15h46 - La candidature de François Bayrou peut-elle nuire à celle d'Emmanuel Macron ?

Présidentielle 2017

15h44 - Invité à l'antenne de RTL, Gérard Collomb souhaite que François Bayrou soutienne Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Bayrou MoDem
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787371448
Présidentielle 2017 : François Bayrou "offre une alliance" à Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 : François Bayrou "offre une alliance" à Emmanuel Macron
MINUTE PAR MINUTE - François Bayrou a annoncé, ce mercredi 22 février, qu'il ne se présentera pas à l'élection présidentielle. Il a privilégié un ralliement avec Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/video-en-direct-francois-bayrou-candidature-7787371448
2017-02-22 15:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Lh4RnN83y5GPBAlJDgkbMQ/330v220-2/online/image/2017/0222/7787372859_capture-d-ecran-chaine-officielle-du-modem.PNG