1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - "Emmanuel Macron : les coulisses d'une victoire" : quand Macron torpillait Hollande
2 min de lecture

VIDÉO - "Emmanuel Macron : les coulisses d'une victoire" : quand Macron torpillait Hollande

Durant une colère noire d'Emmanuel Macron contre son équipe de campagne, lors d'un déplacement à Amiens, François Hollande en a pris pour son grade.

Emmanuel Macron dans les "Coulisses de la victoire"
Emmanuel Macron dans les "Coulisses de la victoire"
Crédit : Capture d'écran / LCI
Julien Absalon
Julien Absalon

Cet épisode de l'entre-deux-tours est un moment fort à tout points de vue. Mercredi 26 avril, Emmanuel Macron se rend à la Chambre de commerce et d'industrie d'Amiens (CCI) pour discuter avec une intersyndicale des salariés de Whirlpool. À la mi-journée, Marine Le Pen fait irruption sur le parking de l'usine de sèche-linges à quelques encablures de la salle où son rival tient une réunion à huis-clos.

À cet instant, le réalisateur Yann L'Henoret suivait le candidat pour son documentaire Emmanuel Macron, les coulisses d'une victoire, diffusé en prime-time sur TF1 au lendemain de l'élection présidentielle. Les téléspectateurs ont ainsi pu découvrir cette séquence au plus près du futur président. Les images diffusées montrent Emmanuel Macron découvrant sur un smartphone la courte intervention surprise - mais très médiatisée - de Marine Le Pen auprès des ouvriers de Whirlpool. Stupéfait, il entre alors dans une colère noire contre son équipe de campagne.

Si vous écoutez les mecs de la sécurité, vous finissez comme Hollande

Emmanuel Macron

"Elle est repartie du parking ? Déjà ? Il faut s'en assurer là !", s'agace Emmanuel Macron qui cherche, auprès de son porte-parole Benjamin Griveaux et sa responsable presse Sibeth Ndiaye, à comprendre ce qu'il se passe. "S'il vous plaît, je vous demande une chose : soyez professionnels collectivement. Vérifiez-le ! Rien n'est pro depuis quelques jours", s'énerve-t-il ensuite avant de se lancer dans une série de reproches : "Le discours était d'une nullité pour ce soir, le déplacement n'était pas bien monté... Je l'ai senti tout de suite".

Son entourage lui explique alors que des raisons de sécurité ont empêché d'organiser des rencontres directes avec les salariés. "On n'a que des craintes, maintenant, parce qu'on est des bourgeois. C'est fini, je ne peux pas paraître planqué. Je suis arrivé en bagnole, et ce n'est pas possible... Il y a cent mecs devant, moi je passe les grilles et j'arrive dans la CCI... Je n'ai jamais fait ça ! Les mecs de la sécurité ? Ce n'est pas eux qu'il faut écouter. Je ne serai jamais en sécurité, parce que le pays est comme ça aujourd'hui. Donc il faut prendre le risque et faut aller dans le cœur de la bête à chaque fois. Parce que si vous écoutez les mecs de la sécurité, vous finissez comme Hollande. Peut-être que vous êtes en sécurité, mais vous êtes mort". Son mentor appréciera.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/