1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Victoire de Trump : "Il y a un mouvement populaire dans le monde", selon Mélenchon
1 min de lecture

Victoire de Trump : "Il y a un mouvement populaire dans le monde", selon Mélenchon

INVITÉ RTL - Le candidat à l'élection présidentielle 2017 revient sur l'élection de Donald Trump outre-Atlantique. Il estimae que cela pourra profiter à son adversaire du Front national, Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon le 14 janvier 2012 à Nantes
Jean-Luc Mélenchon le 14 janvier 2012 à Nantes
Crédit : AFP / Archives, Franck Perry
Victoire de Trump : "Il y a un mouvement populaire dans le monde", selon Mélenchon
07:16
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Coup de tonnerre sur l'Amérique et le monde. Donald Trump a créé la surprise en battant sa rivale démocrate Hillary Clinton le 8 novembre. Un résultat qui n'a pas étonné plus que cela le candidat à l'élection présidentielle française, Jean-Luc Mélenchon. "Cela faisait longtemps que je pensais que l'affaire Clinton allait mal tourner", confie-t-il. 

"Il y a un mouvement populaire dans le monde, analyse le candidat à la gauche de la gauche. Dans tous les pays on assiste invariablement au même scénario". Ce scénario, selon Jean-Luc Mélenchon, est celui dans lequel "la bonne société dite de gauche privilégie une personnalité parfumée et coupe la route au milieu populaire". Or, ces résultats sont les conséquences d'un peuple "populaire qui se démobilise" et d'une "droite populaire qui elle se mobilise (...) Donald Trump représente bien la droite populaire, et Hillary Clinton ne représente pas du tout la gauche populaire".

Je suis diabolisé du matin au soir

Jean-Luc Mélenchon

La classe politique française n'a pas manqué de réagir à ces résultats. Pour François Hollande, on entre dans une "période d'incertitude"Alain Juppé pointe les "risques que la démagogie et l'extrémisme font courir à la démocratie", seule Marine Le Pen s'est véritablement réjouie de la victoire du candidat. Mais pour Jean-Luc Mélenchon, "tous ces gens parlent à tort et à travers". 

Selon lui, la présidente du Front national pourrait d'ailleurs profiter de la victoire "certainement parce qu'elle incarne mieux la droite populaire que d'autres". Mais pour revenir à son propre cas, il se dit "diabolisé du matin au soir". Une diabolisation qui ne lui profiterait pas selon son analyse. Pourtant, c'est peut être aussi cette diabolisation qui a servi Donald Trump, pour finalement le hisser jusqu'à la Maison Blanche.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/