1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Versailles : François de Rugy tacle l'attitude de Jean-Luc Mélenchon
1 min de lecture

Versailles : François de Rugy tacle l'attitude de Jean-Luc Mélenchon

INVITÉ RTL - Alors qu'Emmanuel Macron réunit le Parlement en Congrès exceptionnel ce lundi 3 juillet, certains députés ont décidé de lui tourner le dos.

François de Rugy invité de RTL lundi 3 juillet 2017
François de Rugy invité de RTL lundi 3 juillet 2017
Crédit : Frédéric Bukajlo pour SIPA / RTL
Congrès de Versailles : "Emmanuel Macron fait ce qu'il a dit", dit François De Rugy
00:31
François de Rugy était l'invité de RTL le 3 juillet 2017
11:22
Congrès de Versailles : François de Rugy tacle l'attitude de Jean-Luc Mélenchon
01:26
François de Rugy souhaite que tous les ministres soient auditionnés par l'Assemblée
00:19
François de Rugy tacle l'attitude de La France Insoumise et des communistes
11:30
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Députés et sénateurs seront à Versailles pour le premier Congrès sous la présidence d'Emmanuel Macron. Soit 577 députés et 348 sénateurs. Du moins presque. Certaines personnalités politiques ont d'ores et déjà annoncé qu'elles ne se rendraient pas au Château de Versailles pour écouter le discours du président de la République. C'est le cas des députés de la France Insoumise, des députés du Parti communiste ou encore de Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI.

Récemment élu président de l'Assemblée nationale, François de Rugy ne s'attarde guère sur l'absence de ces députés ce lundi 3 juillet. "Sans vouloir réduire leur qualité, la qualité ne vient pas forcément de la quantité, cela ne fait que quelque dizaines de députés et sénateurs qui ne seront pas là... Au grand maximum", rétorque-t-il au micro de RTL.

Selon l'ancien leader écologiste, Jean-Luc Mélenchon et les siens ne représentent pas l'opposition. "Comme vous le savez, il y a des oppositions. C'est une des particularités de l'Assemblée nationale élue il y a quelques semaines, il y a une majorité et des oppositions et dans ces oppositions, une partie a décidé de boycotter", explique-t-il rappelant que la principale opposition était bel et bien constituée par Les Républicains.

Mais François de Rugy ne s'arrête pas là. Il appelle ainsi les parlementaires à mettre fin à "la campagne électorale". "Qu'il y ait des opposants qui s'opposent, ce n'est pas une très grande surprise mais ça serait bien de se dire que la campagne électorale est finie et que maintenant, nous sommes dans le fonctionnement normal des institutions", tacle-t-il. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/