1 min de lecture Gouvernement Valls 2

Vanessa Schneider : "Vallaud-Belkacem, une ministre injustement attaquée"

ON N'EST PAS FORCÉMENT D'ACCORD - Selon l'éditorialiste, les attaques contre la nouvelle ministre de l'Éducation nationale ne sont absolument pas fondées.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Vanessa Schneider : "Vallaud-Belkacem, une ministre injustement attaquée" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Vanessa Schneider
Vanessa Schneider

Najat Vallaud-Belkacem est la cible de toutes les critiques en cette rentrée des classes. Au cœur des attaques : la réforme des rythmes scolaires (dont elle a hérité) et la soi-disant promotion de la "théorie des genres". 

"Cette supposée théorie des genres n'existe que dans les fantasmes de ceux qui ne supportent pas que l'État s'engage dans la lutte contre les inégalités entre les hommes et les femmes", note Vanessa Schneider, pour qui l'accusation "est aussi malveillante qu'infondée". 

"Accusations malveillantes et infondées"

Si les "ABCD de l'égalité" ont été abandonnés, leurs adversaires n'ont pas désarmé. Les accusations, relayées par la mouvance de la "Manif pour tous", le sont aussi par l'UMP. "C'est d'autant plus grave que ce parti avait lui-même inscrit dans son programme la lutte contre les inégalités filles-garçons", déplore l'éditorialiste.

"Quand on entend ces accusations abjectes, on se dit que la lutte contre le sexisme et la misogynie reste plus que jamais une priorité à l'école et ailleurs", conclut Vanessa Schneider.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Valls 2 Najat Vallaud-Belkacem Rentrée scolaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants