1 min de lecture Manuel Valls

Valls : une "minorité de forces radicales" derrière les violences antisémites

Manuel Valls estime dans "Le Parisien" qu'une "minorité de forces radicales" profite des manifestations pro-palestiniennes pour semer le désordre.

Le Premier ministre, Manuel Valls, ce mardi 15 juillet à l'Assemblée nationale.
Le Premier ministre, Manuel Valls, ce mardi 15 juillet à l'Assemblée nationale. Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Manuel Valls a dénoncé le rôle de "forces radicales", de "groupes extrémistes" après les manifestations pro-palestiniennes de ce week-end qui ont dégénéré en violences antisémites à Paris et à Sarcelles (Val-d'Oise), dans un entretien publié ce mardi par Le Parisien.

"Il y a une minorité de forces radicales qui profitent de la situation", a dit le Premier ministre en ajoutant qu'il y avait "des réseaux, des groupes extrémistes qui en profitent pour surfer sur l'antisémitisme et la haine".

Ces groupes, dont il n'a pas précisé la nature, "utilisent ces manifestations pour alimenter le désordre", a-t-il estimé tout en assurant que "la grande majorité des manifestants défile pour des motifs légitimes : l'indignation face aux atrocités de la guerre".

"J'en appelle à la responsabilité de tous"

Le premier ministre a aussi justifié à nouveau les interdictions des manifestations de Paris ce samedi et de Sarcelles ce dimanche, "c'est la violence, avec des slogans, des actes dont le caractère antisémite ne fait aucun doute, qui a justifié l'interdiction. Ce n'est pas l'interdiction qui a provoqué la violence", a-t-il souligné.

Ce n'est pas l'interdiction qui a provoqué la violence

Manuel Valls
Partager la citation
À lire aussi
Manuel Valls chahuté à Barcelone élections municipales
VIDÉO - Manuel Valls entre en campagne à Barcelone, et croit à une "remontada"

Manuel Valls a justifié l'autorisation de la manifestation pro-palestinienne de ce mercredi. "Le parcours a été discuté et des gages de sécurité ont été donnés par les organisateurs de cette manifestation, plus responsable cette fois-ci", a-t-il expliqué.

Le Premier ministre, ancien ministre de l'Intérieur, s'est dit d'autre part "indigné par la critique systématique du travail des policiers avant même de condamner les comportements violents". "J'en appelle à la responsabilité de tous", a-t-il lancé. "J'invite les organisateurs de manifestations, les responsables politiques de tout bord, les associations à dépasser les clivages partisans", a conclu Manuel Valls.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Antisémitisme Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants