1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Lutte contre le terrorisme : Valls annonce 425 millions d'euros supplémentaires en trois ans
2 min de lecture

VIDÉO - Lutte contre le terrorisme : Valls annonce 425 millions d'euros supplémentaires en trois ans

VIDÉO - Ces dépenses "seront compensées par des économies (...) sur l'ensemble du champ de la dépense publique, année après années", a précisé Manuel Valls mercredi 21 janvier.

La rédaction numérique de RTL & AFP

Deux semaines après le début des attentats qui ont endeuillé la France, Manuel Valls a précisé ce mercredi 21 janvier ses mesures antiterrorisme.

Le plan de renforcement de la "lutte contre le terrorisme" prévoit au total 425 millions d'euros de "crédits d'investissement, d'équipement et de fonctionnement (...) au cours des trois prochaines années", a annoncé le Premier ministre

Ces dépenses "seront compensées par des économies (...) sur l'ensemble du champ de la dépense publique, année après années", a précisé le Premier ministre. Matignon a par ailleurs précisé qu'en incluant les frais de personnels, l'enveloppe atteindrait quelque 735 millions d'euros sur trois ans.

2.680 emplois créés

Par ailleurs, 2.680 emplois supplémentaires consacrés à la lutte contre le terrorisme seront créés. Le chef du gouvernement a précisé que sur ce total, 1.400 emplois nouveaux seraient créés au ministère de l'Intérieur (dont 540 en 2015), 950 au ministère de la Justice, 250 au ministère de la Défense et 80 au ministère des Finances.

À écouter aussi

"La première urgence, la première exigence, c'est de renforcer encore les moyens humains et techniques des services de renseignement", a déclaré Manuel Valls.

3.000 personnes à surveiller

De nouveaux effectifs qui ne seront pas de trop pour garder à l'oeil les quelque 3.000 personnes qui devraient être surveillées dans le cadre de la lutte anti-terroriste selon Manuel Valls.

"Aujourd'hui, il faut surveiller près de 1.300 personnes, Français ou étrangers résidents en France, pour leur implication dans les filières terroristes en Syrie et en Irak. C'est une augmentation de 130% en un an"
, a-t-il expliqué. "A cela s'ajoutent 400 à 500 personnes concernées par les filières plus anciennes ou concernant d'autres pays, ainsi que les principaux animateurs actifs dans la sphère cyber-djihadiste francophone. En tout ce sont près de 3.000 personnes à surveiller."

Le Premier ministre a également annoncé la création d'un site internet visant à informer le grand public sur les moyens de lutter "contre l'embrigadement jihadiste". Plus généralement, "dans les trois prochaines années, 60 millions d'euros vont être spécifiquement consacrés à la prévention de la radicalisation", a dit le chef du gouvernement.

Un projet de loi sur le renseignement "début mars"

60 aumôniers supplémentaires vont par ailleurs être recrutés pour les prisons, s'ajoutant aux 182 existants. Certains des auteurs des attentats de Paris s'étaient radicalisés en prison.

Un projet de loi sur le renseignement sera par ailleurs débattu par le Parlement "début mars", a ajouté le Premier ministre. "Au-delà du renforcement sans précédent des moyens, il est indispensable de conforter les capacités d'agir des services de renseignement", a-t-il expliqué.

L'Éducation également concernée

Dans l'après-midi, l'exécutif français devrait aussi annoncer des projets pour l'Éducation, afin de renforcer dans la société française le respect de la laïcité en France et mieux former les jeunes à la diversité et à l'esprit civique.

Depuis les attentats, des incidents ont écorné l'image d'unité du pays dans plusieurs établissements scolaires, notamment de quartiers sensibles, où des élèves ont perturbé les hommages aux victimes des attentats voire affiché un soutien aux jihadistes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/