1 min de lecture François Hollande

Valérie Trierweiler, portrait de la nouvelle Première dame de France

Elle a débuté sa nouvelle vie de "First Lady" par une petite danse. A la fin de la déclaration solennelle de son compagnon François Hollande, Valérie Trierweiler l'a rejoint sur l'estrade, un bouquet dans les mains, au son des accordéons jouant "La Vie en rose" d'Edith Piaf. Un peu plus tôt, elle avait "twitté" : "Tout simplement fière d'accompagner le nouveau président de la République et toujours aussi heureuse de partager la vie de François". Heureuse, mais un peu fatiguée après une campagne démentielle aux côtés de son président de compagnon. Elle espère d'ailleurs "un break d'au moins 36 heures, une journée et une nuit". Pas sûr qu'elle y ait droit. Quelle place occupera Valérie Trierweiler, présentée par certains comme "l'anti-Carla" ? Portrait de la nouvelle Première Dame par Sophie Aurenche.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Sophie Aurenche

Pas d'enfance privilégiée, "mais pas Cosette non plus"

Valérie Trierweiler est d'abord une journaliste dans l'âme. Journaliste politique pendant plus de 20 ans, notamment à Paris Match. Petite, elle ne manquait pas une émission à la télévision : "7 sur 7", "L'heure de vérité"... A chaque élection, elle accompagnait ses parents lorsqu'ils allaient voter à Angers, sa ville d'origine.

Cinquième d'une famille de six enfants, son père perd une jambe à l'âge de 12 ans à la suite d'un éclat d'obus. Il meurt quand Valérie Trierweiler a 21 ans. Sa mère se met alors à travailler et devient hôtesse d'accueil à la patinoire d'Angers. "Je n'ai pas grandi dans le luxe, dit aujourd'hui la journaliste, mais je ne suis pas Cosette non plus!"

"Elle s'est faite toute seule", raconte Véronique Saint-Olive, l'un de ses amies intimes, journaliste à France 2. "Elle s'est donnée un mal de chien, elle a élevé ses trois fils, elle n'a pas eu de cuillère d'argent dans la bouche, ça a été difficile pour elle mais elle l'a fait avec naturel et passion".

L'anti-Carla ?

Vue par la presse américaine, Valérie Trierweiler, c'est l'anti-Carla. Carla Bruni Sarkozy, riche héritière d'un industriel italien, mannequin et musicienne millionnaire.

Valérie Trierweiler, une femme réservée, discrète, une femme "normale" pour ses amis, qui ont découvert très tard sa liaison, puis son histoire avec François Hollande à partir de 2005, officiellement à partir de 2007.

Quel couple forment-il aujourd'hui? Quel rôle joue-t-elle auprès de lui? D'abord des valeurs communes, explique Isabelle Torre, journaliste à TF1 et amie de Valérie Trierweiler. "Ils partagent la même notion de justice sociale, de la valeur de l'argent". Sans elle, François Hollande ne serait peut-être pas devenu Président.

Quelle place peut-elle occuper aujourd'hui?

Valérie Trierweiller a mis du temps pour trouver sa place pendant cette campagne. Avec pour elle un moment fort : le discours d'investiture le 22 octobre 2011. "C'est pour moi le moment le plus émouvant, c'est la première fois que j'ai assumé d'être au premier rang".

Hier soir, elle était sur scène à Tulle pour un petit pas de danse au son de l'accordéon, roses à la main. Elle a dû abandonner son métier de journaliste politique, un sacrifice. Pendant la campagne, elle a toujours dit qu'elle voulait continuer à travailler. Devenue 1ère dame, est-ce encore possible? Ce sera compliqué, prévient Philippe Labro. "Il est vrai qu'il n'y a pas de précédent, je peux comprendre son point de vue, elle veut exister par elle-même".

Autre dilemme, comment va-t-elle gérer sa nouvelle notoriété, elle qui veut continuer à traverser Paris à vélo, faire des courses, vivre normalement dans le 15è arrondissement ? Quelle place pour ses 3 garçons, 15 , 17 et 19 ans ? Pendant la campagne, elle aurait voulu rester davantage auprès de ses aînés qui préparent le bac, mais elle était auprès de François Hollande. Dilemme d'une mère.

Et cette question, la plus intime sans doute : une Première Dame peut-elle être une compagne et non pas une femme? François Hollande et Valérie Trierweiler ne sont pas mariés, une première à l'Elysée. Véronique Saint Olive, l'amie intime, livre quelques confidences: "Elle a déjà dit qu'elle saurait se plier au protocole..."

"Je me pince toutes les 3 secondes pour m'assurer que tout cela est réel", disait elle hier soir. Ce matin, cette nouvelle vie vient de commencer!
2012 et vous

Lire la suite
François Hollande Valérie Trierweiler Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7747873605
Valérie Trierweiler, portrait de la nouvelle Première dame de France
Valérie Trierweiler, portrait de la nouvelle Première dame de France
Elle a débuté sa nouvelle vie de "First Lady" par une petite danse. A la fin de la déclaration solennelle de son compagnon François Hollande, Valérie Trierweiler l'a rejoint sur l'estrade, un bouquet dans les mains, au son des accordéons jouant "La Vie en rose" d'Edith Piaf. Un peu plus tôt, elle avait "twitté" : "Tout simplement fière d'accompagner le nouveau président de la République et toujours aussi heureuse de partager la vie de François". Heureuse, mais un peu fatiguée après une campagne démentielle aux côtés de son président de compagnon. Elle espère d'ailleurs "un break d'au moins 36 heures, une journée et une nuit". Pas sûr qu'elle y ait droit. Quelle place occupera Valérie Trierweiler, présentée par certains comme "l'anti-Carla" ? Portrait de la nouvelle Première Dame par Sophie Aurenche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/valerie-trierweiler-portrait-de-la-nouvelle-premiere-dame-de-france-hollande-presidentielle-elysee-7747873605
2012-05-07 08:52:00