1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Valérie Pécresse sur RTL : "Je suis pour le congé de paternité obligatoire"
1 min de lecture

Valérie Pécresse sur RTL : "Je suis pour le congé de paternité obligatoire"

LE GRAND JURY - La présidente de la région Île-de-France veut également lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes en aidant financièrement les crèches.

Valérie Pécresse, invitée du "Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI", dimanche 21 janvier
Valérie Pécresse, invitée du "Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI", dimanche 21 janvier
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Le Grand Jury de Valérie Pécresse du dimanche 21 janvier 2018
53:15
Trafic de drogue : Pécresse veut davantage de policiers et agents de sécurité dans le métro
53:14
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Les inégalités persistent entre les femmes et les hommes en France. Au niveau des salaires, déjà, des inégalités sont constatées de manière récurrente entre les femmes et les hommes, à travail égal. Dans la paternité et la maternité, les parents français sont aussi dans une situation inéquitable du fait de la différence de durée des congés paternité et maternité.

Invitée du Grand Jury - RTL - Le Figaro - LCI ce dimanche 21 janvier, Valérie Pécresse a fait part de son ambition de s'engager pour plus d'égalité entre les sexes. "Je suis pour le de congé paternité obligatoire, a commencé la présidente de la région Île-de-France. Je pense que le vrai sujet aujourd'hui, c'est le regard sur les hommes qui aident leurs femmes à la maison. Il y a encore des hommes qui s'autocensurent car c'est mal vu dans leur entreprise", a-t-elle détaillé, faisant part de sa volonté de mettre "les hommes et les femmes sur un pied d'égalité, pour que ça n'handicape pas les femmes".

Si la femme politique constate que des avancées en matière d'égalité entre les sexes ont été faites, elles "montrent que ces inégalités perdurent et surtout qu'elles se creusent au fur et à mesure de la vie à cause d'un heureux événement, la maternité, qui peut s'avérer difficile à concilier avec sa vie professionnelle".

Si la région qu'elle préside n'a pas les moyens pour financer les congés paternités, a reconnu l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse compte agir au niveau des crèches d'enfants. "Nous allons aider les crèches à étendre leurs horaires pour les personnes qui travaillent en horaires décalés. Le vrai sujet, c'est d'aller au plus près des besoins des familles et d'aider les femmes qui prennent des emplois où elles doivent voyager ou font des horaires décalés", a poursuivi l'ancienne députée des Yvelines.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/