1 min de lecture Prisons

Valérie Pécresse propose sur RTL la construction de centres de détention "allégés"

LE GRAND JURY - Pour lutter rapidement contre la surpopulation carcérale, la présidente de la région Île-de-France propose de construire des "centres de détention allégés", pour accueillir les petits délinquants.

Valérie Pécresse, au "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI", du dimanche 21 janvier
Valérie Pécresse, au "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI", du dimanche 21 janvier Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Depuis lundi 15 janvier, l'actualité est marquée par les mouvements de blocage des prisons menés par les syndicats de surveillants pénitentiaire. Au cœur des revendications : des conditions de travail dégradées et une insécurité croissante dans les établissements. Samedi 20 janvier, l'ensemble des syndicats du secteur ont d'ailleurs rejeté le projet d'accord qui avait été négocié avec le ministère de la Justice, et qui prévoyait notamment la création de 1.100 postes.

"Dans tout le pays, la cote d'alerte est largement dépassée. En Île-de-France on est à 200% de taux d'occupation des prisons. Cela représente deux fois plus de prisonniers que de places normales, donc c'est indigne", juge Valérie Pécresse, invitée du Grand Jury - RTL - Le Figaro - LCI, ce dimanche 21 janvier. "Il y a des surveillants pénitentiaires qui sont sous une immense tension, il y a des risques de mutinerie, c'est un chaudron", met-elle en garde.

De nouveaux centres de détention face à la surpopulation

Face à cette situation, la présidente du conseil régional d'Île-de-France estime nécessaire de lutter contre la "surpopulation carcérale". "Il faut construire très rapidement de nouveaux centres de détention. Je sais que l'on ne pourra pas construire des prisons d'un claquement de doigts. Cela prend cinq ou six ans avec tous les processus de sécurité", estime Valérie Pécresse.

À lire aussi
Une femme a été mortellement poignardée dans les toilettes d'un supermarché, à Pontarlier (Doubs). doubs
Femme poignardée dans un supermarché du Doubs : le suspect sortait de prison

Pour gagner du temps, Valérie Pécresse propose "des centres de détention dans lesquels les conditions de la détention seraient un peu allégées, pour desserrer rapidement cette population carcérale".  "Ces centres auraient des contraintes de norme moindre. On pourrait imaginer des anciennes casernes par exemple", poursuit-elle. "L'idée c'est que ces centres de détention soient réservés à des détenus beaucoup moins dangereux, avec par exemple des délits comme la conduite en été d'ivresse récidiviste ou délinquance financière", termine Valérie Pécresse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Valérie Pécresse Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791928902
Valérie Pécresse propose sur RTL la construction de centres de détention "allégés"
Valérie Pécresse propose sur RTL la construction de centres de détention "allégés"
LE GRAND JURY - Pour lutter rapidement contre la surpopulation carcérale, la présidente de la région Île-de-France propose de construire des "centres de détention allégés", pour accueillir les petits délinquants.
https://www.rtl.fr/actu/politique/valerie-pecresse-propose-sur-rtl-la-construction-de-centres-de-detention-alleges-7791928902
2018-01-21 14:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-cgQf4RnEf8SC1n67Vr5hQ/330v220-2/online/image/2018/0121/7791929088_valerie-pecresse-au-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-du-dimanche-21-janvier.JPG