1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Valérie Pécresse était l'invitée du "Grand Jury"
2 min de lecture

Valérie Pécresse était l'invitée du "Grand Jury"

LE GRAND JURY - La présidente de la région d'Île-de-France a répondu aux questions de Benjamin Sportouch (RTL), Guillaume Roquette ("Le Figaro") et Christophe Jakubyszyn (LCI).

Valérie Pécresse, le 15 décembre 2017
Valérie Pécresse, le 15 décembre 2017
Crédit : ERIC DESSONS/JDD/SIPA
La rédaction numérique de RTL & AFP

Discrète depuis l'élection de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, Valérie Pécresse s'est dit, mardi 16 janvier sur Franceinfo "inquiète du rétrécissement de (sa) famille politique", estimant que "des gestes de rassemblement doivent être faits".

Interrogée sur la décision d'Alain Juppé de ne pas payer sa cotisation au parti Les Républicains toujours plus ancré à droite depuis que Laurent Wauquiez le dirige, la présidente de la région Île-de-France a indiqué pour sa part qu'elle payait "rubis sur l'ongle". "Je suis inquiète du rétrécissement de la famille politique. Je pense que c'est un danger mortel", a-t-elle ajouté .

"Une famille politique, c'est un rassemblement de personnes qui ne pensent pas forcément toutes pareil mais qui au fond ont les mêmes valeurs", a-t-elle insisté. Selon la présidente Les Républicains de la région Île-de-France, "il y a des gestes de rassemblement qui doivent être faits" au sein du parti Les Républicains. 

"Je suis vraiment triste qu'Alain Juppé ne s'y trouve pas aujourd'hui à sa place", a-t-elle ajouté, affirmant qu'elle ne s'était pas posé la question de rester ou pas au sein du parti, "parce que depuis septembre, pour moi il ne s'est rien passé de significatif", et qu'elle ne renonçait pas "à peser sur la ligne" de sa famille politique. "Aujourd'hui, cette question de la ligne n'est pas tranchée".  

À écouter aussi

Valérie Pécresse a jugé que la décision de Laurent Wauquiez d'accepter que son mouvement "Libres !" soit associé aux Républicains, était "un petit pas d'ouverture", mais qu'"on jugera plus tard". "Libre s! est un lieu où ceux qui cherchent à exprimer leurs idées se sentent bien. C'est une force pour Les Républicains d'avoir un tel mouvement qui permet d'endiguer l'hémorragie", a-t-elle affirmé, estimant que l'intégration de son mouvement était "un geste de sauvegarde de ce que sont Les Républicains". "S'il n'y a pas dans Les Républicains de lieu où la pensée diverse s'exprime, il y aura un rétrécissement qui peut à terme se traduire par une perte d'influence", a-t-elle encore assuré.

Posez toutes vos questions à Valérie Pécresse dans les commentaires de notre article, sur notre page Facebook et avec le hashtag #LeGrandJury sur Twitter.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/