1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Vaccins obligatoires : "Entre 10 et 20 millions d'euros", annonce sur RTL Agnès Buzyn
1 min de lecture

Vaccins obligatoires : "Entre 10 et 20 millions d'euros", annonce sur RTL Agnès Buzyn

REPLAY - INVITÉE RTL - La ministre de la Santé a justifié l'obligation de vacciner les enfants.

Agnès Buzyn
Agnès Buzyn
Crédit : Frédéric Bukajlo Sipa / RTL
Agnès Buzyn était l'invitée de RTL le 6 juillet 2017
11:49
Agnès Buzyn : "les pays qui ont vu leur tabagisme baisser sont passés par une hausse des prix"
00:19
Agnès Buzyn: la vaccination obligatoire pour les enfants va coûter "entre 10 et 20 millions d'euros"
00:26
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Alors que seulement trois vaccins sont actuellement obligatoires pour les enfants, le gouvernement voudrait faire passer ce chiffre à onze. Les détracteurs de cette mesure fustigent son coût. Il s'élèvera "entre 10 et 20 millions d'euros, soit "une petite somme par rapport aux maladies évitées", a estimé jeudi sur RTL la ministre de la Santé Agnès Buzyn. 

Cette vaccination obligatoire a pour but de "rassurer les Français", comme l'explique la ministre. "Il y a des morts inutiles aujourd'hui. C'est admissible que des jeunes de moins de 25 ans meurent de méningites ou de rougeoles dans notre pays", s'est-elle insurgée. En 2016, un sondage Ipsos révélait que seuls 52 % des Français considéraient que les vaccins présentent plus de bénéfices que de risques. 

Le gouvernement travaille à une clause d'exemption

Les huit vaccins supplémentaires sont destinés à protéger de la coqueluche, de la rougeole, des oreillons, de la rubéole, de l'hépatite B, de la bactérie Haemophilus influenzae, du pneumocoque et du méningocoque G.

"Nous travaillons sur une clause d'exemption, c'est-à-dire si vraiment des familles s'opposent absolument, nous essaierons de leur permettre d'éviter la vaccination. C'est compliqué juridiquement", a-t-elle expliqué. 

Un texte de loi devrait être présenté par le gouvernement d'ici le début de l'année 2018. "Nous allons travailler un texte qui permet de régler la mise en oeuvre pratique de cette obligation et normalement à partir de janvier, nous rendrons ces vaccins obligatoires", a déclaré la ministre. 

À lire aussi

En Allemagne et en Italie, l'application d'une amende est actuellement à l'étude pour réprimer les parents qui refuseraient les vaccinations obligatoires. Une sanction qui n'est pour l'heure pas envisagée par l'Hexagone, comme l'a précisé ce jeudi Agnès Buzyn.

L'objectif n'est pas d'avoir des amendes mais de faire de la pédagogie.

Agnès Buzyn

Des négociations sot d'ores-et-déjà prévues entre le gouvernement et les laboratoires. "Si nous rendons les vaccins obligatoires, l'industrie va devoir nous assurer qu'elle est capable de les produire", a souligné la ministre.

Dans les mois qui viennent, le gouvernement tentera d'obtenir une baisse des prix de ces vaccins obligatoires auprès des laboratoires.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/