3 min de lecture Université d'été PS

Université d'été du PS : Manuel Valls appelle les socialistes à la "responsabilité"

Chahuté par une partie de la salle, le Premier ministre a clôturé l'université d'été du PS à La Rochelle par un discours fédérateur, appelant les socialistes au rassemblement et se défendant de toute politique d'austérité.

Université d'été PS : Manuel Valls à La Rochelle dimanche 31 août 2014
Université d'été PS : Manuel Valls à La Rochelle dimanche 31 août 2014 Crédit : AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

C'est un Manuel Valls engagé qui a passé son grand oral devant les militants d'un Parti socialiste plus divisé que jamais après trois jours de débats électriques à l'université du Parti socialiste à La Rochelle. 

Déterminé à rassurer l'aile gauche du parti sans renier pour autant le virage social-libéral de son gouvernement, le Premier ministre en a appelé aux responsabilités et au sens de l'État des socialistes.

Chahuté au départ, Valls a voulu rassurer la gauche

Applaudi par des militants scandant "Tous ensemble, tous ensemble, socialistes !" dimanche à son arrivée sur le site de l'université d'été du PS à La Rochelle, il a ensuite été chahuté par des militants scandant "Vive la gauche" à sa montée sur la scène de la salle plénière, avant d'être finalement ovationné, dans une moindre mesure qu'au Medef.

Nous ne faisons pas de l'austérité

Manuel Valls
Partager la citation

Résolument offensif, Manuel Valls a appelé ses troupes à la "responsabilité".  Prononcé à plusieurs reprises, le mot n'a pas manqué de déclenché une salve de huées au fond de la salle. Il en a profité pour répondre à ses détracteurs de l'aile gauche du PS, qui l'accusent de mener une politique droitière. "Nous ne faisons pas de l'austérité", a martelé le chef du gouvernement, arguant que si la lutte contre les déficits est "une priorité", elle ne doit pas se faire "par dogmatisme", "ce n'est pas un but en soi".

Valls appelle à soutenir Hollande et fait applaudir son équipe

À lire aussi
Jean-Christophe Cambadélis le 6 février 2016 à Paris. université d'été PS
Parti socialiste : une situation vraiment "différente" au moment de choisir Nantes ?

Fédérateur sur les questions sociales et sociétales, le locataire de Matignon a clos la polémique sur les 35 heures, affirmant qu'il n'y aurait "pas de remise en cause de la durée légale du temps de travail". L'ancien ministre de l'Intérieur a également demandé aux militants socialistes de proclamer "soutien et affection" à François Hollande. 

Alors que la majorité est en proie à une crise d'identité, tiraillée entre une aile gauche frondeuse et le cap social-libéral du couple exécutif, le Premier ministre a insisté sur le rassemblement. Et il n'a oublié personne, citant les ministres démissionnaires Arnaud Montebourg et Benoit Hamon, mais aussi Christiane Taubira, finalement rentrée dans le rang après sa visite aux frondeurs, et Najat-Vallaud Belkacem, toutes deux en postes dans le gouvernement Valls 2.

Ambiance électrique à La Rochelle

Plus tôt dans la matinée, David Assouline, secrétaire national chargé d'organiser l'université d'été de La Rochelle, a été vivement applaudi quand il a lancé que la gauche devait "tenir les engagements qui nous ont mené au pouvoir". En revanche, il a eu droit à des "Vive la gauche, vive la gauche" d'une partie de la salle et quelques huées quand il a dit "avec Manuel, on peut dire qu'on aime l'entreprise".

Arrivé discrètement à l'espace Encan en compagnie du premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, le Premier ministre a traversé en musique la salle plénière en saluant les militants qui agitaient des fanions. Beaucoup scandaient "Tous ensemble, tous ensemble, socialistes !"

On pouvait également entendre des "Vive la gauche", du nom du collectif des frondeurs lancé la veille.

Samedi, après la crise gouvernementale du début de la semaine qui a conduit à la constitution de l'équipe Valls II, le Premier ministre s'était retrouvé sous le feu des critiques des frondeurs, du PCF, des écologistes mais aussi de Martine Aubry.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université d'été PS Manuel Valls Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants