2 min de lecture Université d'été PS

Université d'été du PS : François Hollande suit de près ce qui se passe à La Rochelle

REPLAY - En pleine préparation d'un remaniement pour trouver un successeur à François Rebsamen, le chef de l'État surveille les rangs socialistes à La Rochelle.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Université d'été du PS : François Hollande suit de près ce qui se passe à La Rochelle Crédit Image : AFP / ALAIN JOCARD | Crédit Média : Olivier Bost | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL et Julien Absalon

Depuis vendredi 28 août, et jusqu'au dimanche 30 août, le Parti socialiste est réuni à La Rochelle pour la traditionnelle université d'été. Très attendu, ce rendez-vous annuel est scruté par François Hollande. Le locataire de l'Élysée a les yeux rivés sur la cité maritime, notamment parce qu'il prépare un remaniement pour la semaine prochaine. Il faut en effet trouver un remplaçant pour François Rebsamen, le ministre du Travail démissionnaire.

Mais avant de se décider, le chef de l'État guette tout ce qui se passe. Tous ses proches le racontent, celui qui a dirigé pendant plus d'une décennie le PS (1997-2008) ne rate rien de La Rochelle. François Hollande écoute, lit, regarde tout ce qu'il s'y passe. Il échange même des SMS pour prendre des nouvelles des uns et des autres. 

Le message subliminal de Bruno Le Roux

Et comme tout le monde le sait, certains en profitent pour adresser des messages plus ou moins subliminaux. C'est par exemple le cas de Bruno Le Roux, patron des députés socialistes, qui assure que tout ce qui concerne le travail le concerne énormément. "Ça m'intéresse depuis trois ans. L'emploi est au cœur de ce que nous faisons. C'est la priorité du président et il ne vous a pas échappé d'ailleurs qu'il dit vouloir en faire un élément essentiel pour la suite. Aujourd'hui, il n'y a pas un seul socialiste qui ne soit pas concerné par ces questions d'emploi et de travail". 

Le remaniement est donc dans toutes les têtes. Les écologistes, qui ont claqué bruyamment la porte de leur parti, sont soupçonnés de ne pas l'avoir fait par hasard. Les frondeurs, eux, continuent de dire que François Hollande devrait ouvrir le gouvernement à leur idées. En fait, il n'y a qu'Emmanuel Macron qui a pour l'instant franchement compromis ses chances pour le ministère du Travail avec sa sortie critique sur les 35 heures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université d'été PS Parti socialiste François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants