1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Une crèche à l'Assemblée nationale pourrait ouvrir "dès début 2018"
1 min de lecture

Une crèche à l'Assemblée nationale pourrait ouvrir "dès début 2018"

Demandée depuis de nombreuses années, une crèche sera installée à l'Assemblée nationale, selon "Le Journal du Dimanche". Reste encore à voir les modalités.

L'Assemblée nationale (image d'illustration)
L'Assemblée nationale (image d'illustration)
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Marie-Pierre Haddad

Après plusieurs tentatives, la mise en place d'une crèche au sein de l'Assemblée nationale pourrait se faire "dès le début de l'année 2018", selon les informations du Journal du Dimanche. La question est à l'étude, comme le confirme Florian Bachelier, député de La République En Marche. "J'y travaille activement depuis juin (...) Ce serait un symbole sympathique", dit-il. 

"Le questeur cherche actuellement un prestataire pour évaluer les besoins, évidents, selon lui, 'au vu notamment de la nouvelle composition de l'Assemblée, plus jeune'. L'entreprise aura notamment comme mission de déterminer si une halte-garderie serait plus appropriée qu'une crèche", explique le journal, qui souligne que cette crèche pourrait être ouverte "aux habitants du quartier, en plus des élus, collaborateurs, et fonctionnaires de l'Assemblée"

C'est un espoir pour la société

Clémentine Autain, députée FI au "Journal du Dimanche"

Le Journal du Dimanche rappelle qu'un amendement avait été déposé à la fin du mois de septembre par la France insoumise, qui prônait "l'égalité de conditions entre les femmes et les hommes dans les institutions politiques, administratives, syndicales et associatives" : "Dès 1991, Ségolène Royal en faisait la requête. Le 11 décembre 2012, Barbara Romagnan et Axelle Lemaire réitéraient cette demande", souligne l'opposition. 

Le député de la France insoumise Ugo Bernalicis indique au journal : "Notre amendement, c'était aussi pour marquer le coup, pour attirer l'attention sur ce sujet". De son côté, la députée prévient qu'il "faudrait surtout que les frais de garde d'enfants soient inclus dans l'IRFM (Indemnité représentative des frais de mandats, ndlr), car cette crèche ne va servir qu'aux députés d’Île-de-France. Si les députés prennent conscience de cet enjeu de l'articulation des différents temps de vie, c'est un espoir pour la société".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/