1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Une Ambition Intime" : 6 moments où Marine Le Pen s'est confiée sur son père
4 min de lecture

"Une Ambition Intime" : 6 moments où Marine Le Pen s'est confiée sur son père

ÉCLAIRAGE - Invitée de Karine Le Marchand dans l'émission "Une Ambition Intime", Marine Le Pen livre une image inédite du "Menhir".

Marine Le Pen dans "Une Ambition intime"
Marine Le Pen dans "Une Ambition intime"
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Dans "Une Ambition Intime", Marine Le Pen se confie sur son père, Jean-Marie. Malgré une brouille politique qui les a conduit à couper les ponts, la candidate du Front national évoque largement ce dernier au cours de l'entretien informel qu'elle a accepté de consacrer à Karine Le Marchand pour sa nouvelle émission, à mi-chemin entre le programme people et la formule politique. 

Elle y présente Jean-Marie Le Pen comme un "être paradoxal" et se souvient, dans sa jeunesse, d'un homme "capable de réagir froidement parce que quelque chose lui prenait l’esprit, ou alors présent pour nous (elle et ses soeurs, ndlr)". Marine Le Pen se réjouit que son père ait eu trois filles et jamais de fils. Heureusement qu’il n’en a pas eu parce que... Être le fils de Le Pen, merci”, soupire-t-elle. 

1. Elle appelle son père "Le Pen"

Mais pour évoquer l'homme politique seulement. “Il y a, à un moment donné, une dissociation entre le père et l’homme public. On est parfois plus dur avec l’homme public”, reconnaît-elle. Des trois sœurs, cette peut-être elle qui, toutefois, avait dès l'enfance une meilleure connaissance de cet homme. "Je suis devenue la spécialiste de la gestion du bon moment. J’étais celle qu’on envoyait, j'avais un rôle de diplomate. Je savais si c’était le moment de le déranger avec nos choses d’enfants", se souvient-elle. 

2. Ses parents étaient fêtards

Son enfance, Marine Le Pen l'évoque à travers des scènes de vie paradoxales. La candidate frontiste à la présidentielle 2017 apparaît partagée entre la difficulté de porter ce nom de famille et une certaine insouciance qui régnait à la maison, où les trois sœurs vivaient au rythme léger des parents. "Notre père était fort, notre mère était belle. Ils n’étaient pas souvent là, ils faisaient la fête, ils naviguaient", raconte-t-elle, loin de l'image traditionnelle attribuée à Jean-Marie Le Pen. "Avec mes sœurs, on avait le sentiment que rien n’avait d’importance. Je pense qu’on a en partie souffert de cela", poursuit la benjamine du clan.

3. Elle a mal vécu le regard des autres

À lire aussi

Marine Le Pen avait 6 ans quand son père s’est présenté pour la première fois à la présidentielle. "On avait dit aux enfants de s’asseoir ni devant, ni derrière, ni à gauche, ni à droite d’elle", raconte sa sœur Marie-Caroline. “Il y a des gens qui sont franchement débiles. Mes enfants me rapporteraient ça, dans les dix minutes je serais à l’école, déclare-t-elle. Pour mon père, c’était presque normal.” Elle garde toutefois en mémoire "des professeurs qui se sont remarquablement bien tenus", malgré "des parents qui disent qu’on ne veut pas voir la fille Le Pen chez nous". Mais pour son père, pas question d'en faire toute une histoire. "C’était presque normal. Je n’en parlais pas avec Le Pen. C’est une question de génération, les pères ne s’attachaient pas à ça". 

4. Elle vivait avec ses sœurs dans un logement à part

La présidente du FN a vécu, avec ses sœurs et Nana - leur nourrice, qu'elle considère comme "une grande sœur" - dans un appartement indépendant de celui de ses parents. Les deux logements se trouvaient dans le même immeuble, dans le XVe arrondissement de Paris. Les parents "vivaient leur vie d’adultes". C'est à cet endroit qu'elle a vécu un bombardement visant son immeuble et, plus précisément, Jean-Marie Le Pen. "L’explosion vous assourdit complètement", se souvient-elle. "Même à 8 ans, elle se rend compte qu’on a voulu tuer son père, et pas que son père”, se remémore Marie-Caroline Le Pen. 

La mort ? Marine Le Pen, enfant, “n’y pense pas". "Toute mon inquiétude était tournée vers mon père", affirme-t-elle. D'ailleurs, celui-ci l'a préparée très jeune à la disparition. “Il m’a emmenée à la morgue voir un corps. Lorsque je lui ai demandé pourquoi, il m'a répondu 'parce que je ne veux pas que le premier mort que tu voies ce soit moi', raconte-t-elle. J’ai trouvé que cet acte-là était un acte de père”.

5. Séparés, ses parents vivent quand même ensemble

Sa mère Pierrette quitte Jean-Marie lorsque Marine a 16 ans. “Elle est partie du jour au lendemain. Ma sœur est venue me chercher au collège et m’a dit ‘maman est partie’.” Puis plus de nouvelles pendant 15 ans. “Je me suis retrouvée avec mon père avec qui je n’avais pas des relations du quotidien”, explique-t-elle. Quinze années ont passé et la mère des trois filles s'est rapprochée de Marie-Caroline. "Vous ne voyez pas votre mère pendant 15 ans. Vous la revoyez et c’est comme si vous l’aviez vue hier”, raconte Marine Le Pen, qui confie n'avoir jamais eu d’explications. Aujourd'hui, elle entretient avec sa mère "une super relation”. Jean-Marie Le Pen s'est lui aussi rapproché de son ex-femme. Ils ne sont plus en couple depuis cette rupture brutale mais vivent ensemble, au Manoir de Montretout.

6. L'exclusion de son père, "le moment le plus douloureux"

En 2002, "le Menhir" arrive au second tour de la présidentielle. “Je l’ai su à 18 heures, se souvient sa fille. D’abord, on n’y croit pas.” À ce moment-là, pas de joie particulière sur le visage du vainqueur du premier tour, “il est grave, décrit Marine Le Pen. Ce qui m’aurait inquiétée, c’est de le voir exulter. Nous, on exultait et on pleurait”, confie-t-elle. Puis un jour Jean-Marie Le Pen tient des propos dont le Front national, incarné par la nouvelle figure de Marine Le Pen, se désolidarise. La présidente prononce alors l’exclusion de son propre père en août 2015. Elle présente ce tournant comme “le moment le plus douloureux de (sa) vie après (son) accouchement.” "Mais il ne nous a pas laissé d’autre choix que celui-là. Je lui en veux de nous avoir forcé à faire ça”.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.