1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. L'"ambassadeur pour la refondation" du Front national suspendu pour propos racistes
2 min de lecture

L'"ambassadeur pour la refondation" du Front national suspendu pour propos racistes

Dans une vidéo postée sur Twitter, Davy Rodriguez traite de "nègre" une personne hors caméra, ce qui lui vaut d'être suspendu du Front national de la jeunesse, dont il est le numéro deux, à titre conservatoire.

Le logo du Front national (illustration)
Le logo du Front national (illustration)
Crédit : AFP
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt

La vidéo dure quelques secondes, mais l'insulte est audible. Davy Rodriguez, numéro deux du Front National de la jeunesse (FNJ), a été filmé, manifestement agité, en train de proférer des propos racistes dans une vidéo diffusée sur Twitter samedi 10 mars. Davy Rodriguez fait l'objet d'une suspension à titre conservatoire, décision approuvée par Marine Le Pen, a indiqué le député FN du Nord, Sébastien Chenu, dont le mis en cause est l'assistant parlementaire.

Dans la vidéo, le jeune homme insulte une personne qui n'est pas visible sur la vidéo, la qualifiant d'"espèce de nègre de merde". Le numéro 2 du FNJ nie avoir tenu ces propos et dénonce un montage. D'après une enquête de BuzzFeed, cette insulte vise le vigile d'un bar de Lille, où se tenait le congrès du Front national ces samedi 10 et dimanche 11 mars.

Interrogé par le site, la victime présumée des insultes explique avoir eu une altercation avec Davy Rodriguez. Le jeune frontiste l'aurait également traité de "sale noir", de "singe" et aurait expliqué que "ces gens-là n'ont pas d'éducation". "Il s'est mis dans une colère pas possible, il a voulu se battre avec moi, mais j'étais très calme", raconte le vigile.

Cette colère est visible dans la vidéo. Tentant de le raisonner, les personnes présentes lui demandent : "Tu crois que Marine et Sébastien aimeraient te voir comme ça ?". "J'en ai rien à foutre de Sébastien", répond alors Davy Rodriguez. "Calme toi, t'as aucun intérêt à t'énerver", continue un de ses amis.

À écouter aussi

Interrogé par le Journal du dimancheGilbert Collard s'est dit "malade" des propos tenus par Davy Rodriguez et explique attendre "des sanctions fermes. [Sébastien] Chenu doit prendre des dispositions tout de suite". Gaëtan Dussausaye, directeur national du Front national de la jeunesse, a expliqué au Huffington Post qu'ils allaient "gérer ça en interne". 

"On ne sait pas si c'est un montage ou une 'fake news'. Ça me surprend, ce n'est pas comme ça que je connais Davy", affirme-t-il. Le vigile visé par ces insultes entend porter plainte. "Même s'il est bourré, ce n'est pas pour autant qu'il va me traiter comme un sous-homme", a-t-il expliqué à BuzzFeed. Davy Rodriguez a réagi sur Twitter dimanche 11 mars, niant "formellement avoir tenu les propos racistes" qui lui sont prêtés.

Face à l'ampleur de la polémique, Sébastien Chenu avait réagi auprès du Parisien, expliquant : "mon assistant conteste et je lui en fais crédit, condamnant moi-même ce type de propos".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/