1 min de lecture Seine-et-Marne

Un candidat FN en garde à vue pour incendie de voitures et agression imaginaire

L'homme est soupçonné d'avoir brûlé des voitures pour créer un sentiment d'insécurité dans la ville.

Un meeting du Front national à Marseille le 15 septembre 2013 (illustration).
Un meeting du Front national à Marseille le 15 septembre 2013 (illustration). Crédit : AFP / BERTRAND LANGLOIS
Yannick Sanchez
et AFP

Un ancien candidat FN aux départementales en Seine-et-Marne est soupçonné d'avoir incendié des voitures pour générer un climat d'insécurité dans sa ville. La justice reproche au jeune homme d'avoir "inventé une agression", le 28 mars, à la veille du second tour des élections départementales. Arguant qu'il s'était fait agresser dans son véhicule par un homme armé d'une bombe lacrymogène, Adrien Desport avait déposé plainte. 

En plus d'Adrien Desport, trois autres militants frontistes ont été "placés en garde à vue" mardi soir dans les locaux de la police judiciaire de Meaux (Seine-et-Marne). On reproche au petit groupe d'amis, âgés de 21 à 25 ans, d'avoir "sciemment incendié 13 véhicules dans la nuit du 8 au 9 avril à Mitry-Mory", a précisé le procureur adjoint de la Répblique de Meaux, Emmanuel Dupic. Cet événement avait ensuite été "largement utilisé sur les sites personnels de M. Desport pour dénoncer une montée d'insécurité dans la commune", a-t-il poursuivi. 

Peu après les incendies, Adrien Desport n'avait pas hésité à se servir des événements pour dénoncer la montée d'insécurité dans la commune dans une lettre : "Le soir même, un des véhicules a brûlé en face de mon domicile et avec quelques collègues frontistes nous avons essayé d'assister les forces de l'ordre dans leurs recherches ayant moi-même vu le pyromane avec une voisine". 

L'enquête de police avait démarré fin mai à la suite d'un signalement du Front national sur les agissements de son ex-responsable départemental. Le secrétaire général du parti, Nicolas Bay, a précisé mercredi que Adrien Desport avait été "suspendu il y a une quinzaine de jours"

À lire aussi
La photo du pochoir, sur le compte Instagram de Banksy. Banksy
Paris : un suspect mis en examen pour le vol d'un Banksy au centre Pompidou

Il doit "passer en commission de discipline" prochainement, a précisé Wallerand de Saint Just, chef de file du FN aux élections régionales de décembre en Île-de-France et ancien avocat du FN. Adrien Desport et ses proches seront jugés en comparution immédiate mercredi après-midi au tribunal correctionnel de Meaux pour "destruction volontaire par incendie en bande organisée", "dégradation volontaire de biens privés" et "dénonciation de délit imaginaire"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-et-Marne Front national Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants