1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Un an de Macron : "Je ne voulais pas faire un film politique", affirme Bertrand Delais
1 min de lecture

Un an de Macron : "Je ne voulais pas faire un film politique", affirme Bertrand Delais

INVITÉ RTL - Le documentariste Bertrand Delais, auteur de "Macron président: la fin de l'innocence" diffusé ce lundi 7 mai sur France 3, revient sur les accusations de complaisance à l'encontre de son documentaire.

Emmanuel Macron le soir de son élection, au Louvre, le 7 mai 2017
Emmanuel Macron le soir de son élection, au Louvre, le 7 mai 2017
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP
Un an de Macron : "Je ne voulais pas faire un film politique" affirme Bertrand Delais
00:09:46
Un an de Macron : "Je ne voulais pas faire un film politique" affirme Bertrand Delais
00:09:46
Yves Calvi & Éléonore De Marnhac

Pour les un an d'Emmanuel Macron à l'Élysée, France 3 diffuse ce lundi 7 mai à 20h55 Macron président : la fin de l'innocence, documentaire réalisé par le documentariste Bertrand Delais.  Un film que certains n'ont pas hésité à qualifier d'hagiographie, soit une biographie excessivement embellie.

Pour le réalisateur du documentaire, cette question ne se pose pas. "Je suis un documentariste qui a essayé de travailler comme un entomologiste pour décrypter et trouver ce qu'est l'exercice du pouvoir" se justifie-t-il. Concernant l'absence d'intervention d'opposants politiques au président, "je ne voulais pas faire un film politique, explique-t-il, mais il y a des paroles contradictoires". Il avoue par ailleurs avoir sollicité des journalistes politiques "très opposés à Macron" qui n'ont pas souhaité participer au film.

La nomination de Bertrand Delais à la tête de la chaîne parlementaire mi-mars a également été vu comme un remerciement pour service rendu. "Une discordance dans le calendrier" pour le réalisateur, "car le film a débuté bien avant que je sois candidat".

Le vrai changement a eu lieu "pendant la campagne"

Il balaie donc toute proximité avec le président de la République : "L'idée c'est un regard, qui est éminemment esthétique et qui essaie d'inscrire dans l'Histoire." Et d'ajouter "Si j'avais voulu faire oeuvre de propagande ou de communication, (...) il est évident que les quelques sonores qui font polémique sur les APL ou sur la petite bourgeoisie de la pensée ne seraient pas dans le film". 

À lire aussi

À la question "Emmanuel Macron a-t-il changé depuis qu'il est président ?" le documentariste répond que "le vrai changement n'a pas eu lieu depuis qu'il est président mais pendant sa campagne, en février mars, quand il a pris la tête dans les sondages". "Je l'ai vu se métamorphoser pendant la campagne" raconte-t-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.