2 min de lecture UMP

UMP : "Qu'on règle notre linge sale en interne", réclament des militants

RÉACTIONS - Les jeunesses populaires du Nord sont écœurées par la situation de leur parti et les affaires qui concernent plusieurs cadres du Bureau national.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
UMP : "Qu'on règle notre linge sale en interne", réclament des militants Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Franck Antson | Durée : | Date : La page de l'émission
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson Journaliste RTL

L'ambiance était délétère ce mardi 8 juillet à l'UMP, alors qu'étaient présentés les résultats de l'audit financier du parti. Ce dernier a accumulé une dette de 74,5 millions d'euros à la fin 2013 et va devoir réduire ses coûts de fonctionnement

Une nouvelle qui plombe un peu plus le parti, déjà affaibli par les affaires concernant plusieurs membres de son Bureau politique. Après l'affaire Bygmalionl'amende de Nicolas Sarkozy payée par l'UMP, c'est au tour de Rachida Dati de faire parler d'elle. Le parti lui rembourserait 10.000 euros de factures de téléphone par an, pour l'utilisation de deux téléphones mobiles, selon Le Canard Enchaîné, qui a pu se procurer les annexes de l'audit.

S'il y a eu une dérive, je demande bien sûr le remboursement

Antoine Sillani, responsable des jeunesses populaires du Nord
Partager la citation

Pour les militants UMP, c'en est trop. "Qu'on règle notre linge sale en interne", réclame Antoine Sillani, responsable des jeunesses populaires du Nord. Il déplore une "situation dramatique", qui "part dans tous les sens".

"Connaissant Rachida Dati, ça m'étonnerait qu'il y ait une malversation derrière, explique-t-il. S'il y a eu une dérive, je demande bien sûr le remboursement parce que nous, militants, on paye des cotisations ; il faut quand même que le mouvement tourne."

Si on créé un parti avec les mêmes valeurs, moi ça me va tout à fait

Un militant des jeunesses populaires du Nord
Partager la citation
À lire aussi
Jean-Claude Gaudin le 7 avril 2015 au Sénat. Jean-Claude Gaudin
Jean-Claude Gaudin placé sous le statut de témoin assisté

Ces sympathisants de droite pensent à l'avenir malgré ces affaires parisiennes et pour rebondir, selon eux, il faudra peut-être passer par un nouveau parti.

"Le logo, on s'en moque, dit un militant. Que ce soit l'UMP ou un autre nom, ce n'est pas le problème. Ce qu'il nous faut aujourd'hui, c'est sortir de toutes ces histoires et retrouver un leader qui soit net. Ce leader, c'est Nicolas Sarkozy. (...) L'image de l'UMP étant salie, l'UMP n'attire plus. Si on créé un parti avec les mêmes valeurs, moi ça me va tout à fait."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Affaires Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants