2 min de lecture Front national

UMP-FN : l'embarras de la droite avant les municipales

DÉCRYPTAGE - En cas de duel PS-FN au second tour des municipales, François Fillon hésiterait sur le comportement à adopter. Front républicain, alliances... L'UMP se cherche avant le scrutin.

Gilbert Collard aux côtés de Jean-François Copé à l'Assemblée nationale.
Gilbert Collard aux côtés de Jean-François Copé à l'Assemblée nationale. Crédit : Eric Feferberg - AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Entre le PS et le FN, le choix n'est pas une évidence pour François Fillon. Pour les municipales 2014, l'ancien Premier ministre conseillerait, en cas de duel entre un socialiste et un frontiste au second tour, de "voter pour le moins sectaire", a-t-il expliqué dimanche sur i-Télé.

La phrase a fait bondir dans les rangs du Parti socialiste, qui dénonce un "abandon" de la "boussole républicaine" par François Fillon. La petite phrase est en tout cas symptomatique des doutes, à l'UMP, qui entourent l'attitude à adopter face au parti de Marine Le Pen.

Au-delà de cette hypothèse d'un second tour PS-FN se pose la question d'éventuelles alliances entre la droite et l'extrême droite pour les municipales à venir. Retour sur la position de l'UMP.

L’état-major de l'UMP : non aux alliances, doutes sur le "front républicain"

Du côté des ténors de l'UMP, le discours est clair : les alliances avec le Front national, c'est non. "Il y a un accord entre tous les responsables de ma famille politique", assurait Nathalie Kosciuko-Morizet en mai sur RTL. "Il n'y aura jamais d'alliance avec le FN."

À lire aussi
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, pour son discours de rentrée à Hénin Beaumont (Pas-de-Calais) dimanche 8 septembre Rassemblement national
2022 : Le Pen ne veut pas laisser Macron "faire campagne tout seul"

Pas question de renouer avec les épisodes de 1983 et 1998, rappelés par Le Monde. A Dreux en 1983, la liste menée par le frontiste Jean-Pierre Stirbois s'était ralliée à la liste RPR-UDF pour remporter les municipales dans la commune. Quinze ans plus tard, le FN est en position de faire basculer plusieurs région à droite, Jacques Chirac appelle son camp à refuser tout accord, mais l'UDF s'allie avec les frontistes dans quatre collectivités.

Pas d'alliance, mais NKM reconnaissait qu'en ce qui concerne des consignes de vote au second tour, la situation est plus compliquée. Rachida Dati s'est ainsi prononcée contre le "front républicain" face aux candidats FN. "C'est une notion qui n'a pas de réalité", a assuré pour sa part Jean-François Copé.

Les reponsables locaux : déjà des alliances, déjà des exclusions

"L'UMP d'en bas attirée par la flamme", titrait Libération en juillet dernier. Loin de Paris, les élus locaux issus de l'UMP sont parfois plus ambigus vis-à-vis du FN. Certains choisissent même d'officialiser des alliances.

Premier à se lancer pour les municipales 2014 : Arnaud Cléré, militant UMP dans la Somme. En mai dernier, le trentenaire a passé un pacte avec le parti de Marine Le Pen pour les prochaines élections. Un mois plus tard, le conseiller général Olivier Lapierre affichait son soutien de Gilbert Collard à Saint-Gilles. Puis deux élus de Gonesse et Carry-le-Rouet annoncent rejoindre la liste Rassemblement bleu Marine. A chaque fois, fidèle à sa ligne, l'UMP les a sanctionnés et exclus du parti.

Les sympathisants : tentés par des accords

La ligne politique choisie par l'état-major de l'UMP n'est semble-t-il pas aussi claire du point de vue des sympathisants du parti. Selon une étude pour le Huffington Post et i-Télé, 50% d'entre eux sont favorables à un accord avec le FN en vue des municipales. Le chiffre monte à 60% chez les sympathisants du parti d'extrême droite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national UMP Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764398365
UMP-FN : l'embarras de la droite avant les municipales
UMP-FN : l'embarras de la droite avant les municipales
DÉCRYPTAGE - En cas de duel PS-FN au second tour des municipales, François Fillon hésiterait sur le comportement à adopter. Front républicain, alliances... L'UMP se cherche avant le scrutin.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ump-fn-l-embarras-de-la-droite-avant-les-municipales-7764398365
2013-09-09 12:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YbXrOAQMv47ipREtJJUErw/330v220-2/online/image/2013/0909/7764398458_gilbert-collard-aux-cotes-de-jean-francois-cope-a-l-assemblee-nationale.jpg