1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. UMP : Fillon menace Sarkozy d'une candidature dissidente à droite en 2017
2 min de lecture

UMP : Fillon menace Sarkozy d'une candidature dissidente à droite en 2017

Dans des propos rapportés par "Le Monde" daté du samedi 7 juin, François Fillon affirme que si Nicolas Sarkozy ne se présente pas à la primaire UMP, il pourrait s'opposer à lui en 2017.

Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy le 6 avril 2011 au Panthéon, à Paris
Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy le 6 avril 2011 au Panthéon, à Paris
Crédit : AFP, Christophe Ena
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

À trois ans du scrutin, la bataille pour la présidentielle a déjà commencé à droite. L'UMP, en pleine crise depuis l'affaire Bygmalion et la démission de Jean-François Copé, est provisoirement dirigée par le triumvirat Raffarin/Juppé/Fillon. 

Mais un retour de Nicolas Sarkozy pourrait changer la donne. Et si l'ancien chef de l'État reprend les rênes du parti lors du prochain congrès en octobre, il pourrait en profiter pour éviter la case primaire avant la présidentielle de 2017.

On sera plusieurs à l'UMP à ne pas se ranger derrière des candidats pour des questions (...) d'éthique et de morale

François Fillon

Un scénario qui ne plait pas à François Fillon, qui met en garde son ancien chef à la tête de l'exécutif. "S'il n'y a pas de primaire, il y a un grand risque que cela aboutisse à l'élimination de la droite du second tour de la présidentielle, prévient-il dans Le Monde daté du 7 juin, car on sera plusieurs à l'UMP à ne pas se ranger derrière des candidats pour des questions certes programmatiques, mais aussi d'éthique et de morale."

Fillon joue la carte du candidat "honnête"

Loin derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy dans les sondages, François Fillon tente de jouer sur "une image de rigueur morale que l'on peut mettre à son crédit", explique Valérie Pécresse à nos confrères du Monde.

À lire aussi

Devant ses militants du parti Force Républicaine, François Fillon avait commencé à prendre ses distances avec l'ancien chef de l'Etat. Il avait notamment confié vouloir "'incarner une autre pratique du pouvoir", ajoutant que "les soupçons et les affaires nous ont blessés".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.