2 min de lecture Présidentielle 2017

UMP : Estrosi sera candidat à la primaire, sauf si Sarkozy revient

Le député-maire de Nice a indiqué au Monde qu'il serait candidat à la primaire UMP en vue de la présidentielle 2017, "sauf en cas de retour de Nicolas Sarkozy".

Le maire de Nice Christian Estrosi, le 29 janvier 2014 à Paris
Le maire de Nice Christian Estrosi, le 29 janvier 2014 à Paris Crédit : AFP / FRED DUFOUR
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Christian Estrosi aimerait bienq ue Nicolas Sarkozy fasse part de ses intentions concernant son éventuel retour en politique. En effet, l'ancien ministre UMP, a affirmé vendredi 13 juin qu'il serait candidat à la primaire de son camp en vue de la présidentielle de 2017, sauf si Nicolas Sarkozy revient avec des propositions "compatibles" avec les siennes.

"Je ne serai pas candidat à la présidence de l'UMP", affirme le député-maire de Nice sur le site lemonde.fr.

"En revanche, j'ai décidé de me porter candidat à la primaire pour faire vivre un projet gaulliste" et "je suis prêt à aller jusqu'au bout, sauf" en cas de retour de M. Sarkozy et si l'ancien président "remplit deux conditions", poursuit-il.

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

"On ne pas passer trois ans à se demander" ce que Nicolas Sarkozy va faire

Selon lui, si M. Sarkozy "est candidat à la présidence de l'UMP, cela voudrait dire qu'il serait candidat à l'Elysée. Dans ce cas, vu notre longue amitié et ma loyauté à son égard, la logique serait que je le soutienne. Mais je me déterminerai aussi en fonction de ce qu'il proposera pour le pays et verrai si ses propositions sont compatibles avec mes convictions". 

"Il est important qu'il fasse connaître ses intentions dans les semaines qui viennent. On ne va pas passer trois ans à se demander ce qu'il va faire", souhaite M. Estrosi. "Je sens que (M. Sarkozy) est de moins en moins opposé" à la primaire, qui devrait se dérouler "début 2016", ajoute-t-il.

L'UMP est un parti "bourgeois et élitiste"

Quant au triumvirat formé (Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé, François Fillon), désormais à la tête de l'UMP avec Luc Chatel, le député des Alpes-Maritimes estime qu'il a "le mérite" de permettre la "continuation" de l'UMP qui était "à la limite de la liquidation". Mais "seul le vote des militants peut conférer une légitimité à la direction de l'UMP et c'est le rôle du congrès, et de lui seul, de nommer une nouvelle direction".

"Sur le fond, rien n'est réglé", il faut "un nouveau président" et "fixer une ligne politique". "Je propose que l'UMP mette en place au plan national un forum pour permettre aux militants de s'exprimer, c'est d'ailleurs ce que je vais mettre en place dans ma fédération", annonce-t-il.

Selon lui, "l'UMP doit redevenir un parti populaire, alors qu'il est aujourd'hui un parti de bourgeois et élitiste. Je pense d'ailleurs que ce serait une bonne idée de changer le nom du parti". Enfin, M. Estrosi est "opposé" à la proposition de M. Juppé d'interdire au futur président de l'UMP d'être candidat à la primaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Christian Estrosi UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772621191
UMP : Estrosi sera candidat à la primaire, sauf si Sarkozy revient
UMP : Estrosi sera candidat à la primaire, sauf si Sarkozy revient
Le député-maire de Nice a indiqué au Monde qu'il serait candidat à la primaire UMP en vue de la présidentielle 2017, "sauf en cas de retour de Nicolas Sarkozy".
https://www.rtl.fr/actu/politique/ump-estrosi-sera-candidat-a-la-primaire-sauf-si-sarkozy-revient-7772621191
2014-06-13 19:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GRLOrpErz6oiFAxSnXG6XA/330v220-2/online/image/2014/0208/7769570207_le-maire-de-nice-christian-estrosi-le-29-janvier-2014-a-paris.jpg