2 min de lecture Info

Troadec, le leader des Bonnets rouges, "tenté" par la présidentielle

"Je peux être tenté à titre personnel" : Christian Troadec, le maire de Carhaix (Finistère), figure de proue des Bonnets rouges, envisage de se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

Le maire de Carhaix Christian Troadec à Rennes, le 5 novembre 2013
Le maire de Carhaix Christian Troadec à Rennes, le 5 novembre 2013 Crédit : AFP / FRANK PERRY
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Figure emblématique des Bonnets rouges, Christian Troadec, le maire DVG de Carhaix (Finistère) est "tenté" par une candidature à la présidentielle de 2017, pour faire avancer la cause régionaliste, a-t-il assuré à l'AFP, ce lundi 16 décembre, confirmant une information de Mediapart. Il avait déclaré au site, selon un article publié dimanche : "La présidentielle, ça me tente. Je suis sérieux..."

"Oui, j'ai réfléchi, je peux être tenté à titre personnel", a-t-il déclaré à l'AFP. "Avoir une candidature régionaliste à la présidentielle de 2017 me semble quelque chose de pertinent", a expliqué le maire "fondamentalement régionaliste", avant d'ajouter : "Quel que soit le candidat et pas forcément un Breton".

"Quand on voit aujourd'hui des régions et départements à forte identité dans l'Hexagone, je pense qu'il y aurait toute légitimité à essayer de briguer la présidentielle pour faire valoir nos idées", a-t-il insisté. "Il faut vraiment briser le carcan jacobin et je pense qu'il y a une opportunité dans les trois ans à venir de pouvoir y parvenir", a-t-il estimé.

Pour une réforme des institutions


"Il faut une grande réforme institutionnelle et administrative en France, on voit que ça ne fonctionne plus, c'est un système qui tourne à vide aujourd'hui, avec un État qui n'a plus un sous", a-t-il déploré, regrettant que la France soit "l'un des derniers États aussi centralisés en Europe".

À lire aussi
Un hélicoptère de la gendarmerie (Illustration) drogue
Essonne : une tonne de résine de cannabis saisie

"En ce qui concerne la régionalisation, qui est sans doute le vrai atout pour l'avenir de l'Hexagone, il y a sans doute une opportunité extraordinaire que de pouvoir en parler sur le fond", dans le cadre d'une campagne présidentielle, a-t-il fait valoir, regrettant que la question soit abordée "dans les régions concernées, mais pas au niveau de Paris".

"Les régionalistes ont souvent soutenu des candidatures, mais une candidature strictement régionaliste je ne m'en souviens pas, c'est donc le moment", a assuré Christian Troadec, l'un des principaux responsables du collectif "Vivre, décider et travailler en Bretagne", à l'origine du mouvement des Bonnets rouges qui a organisé le mois dernier deux grandes manifestations à Quimper et Carhaix pour l'emploi et contre l'écotaxe dans la région.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants