1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Transports franciliens : Valérie Pécresse veut rendre la carte d'identité obligatoire contre la fraude
2 min de lecture

Transports franciliens : Valérie Pécresse veut rendre la carte d'identité obligatoire contre la fraude

Candidate UMP pour les régionales en Île-de-France, Valérie Pécresse a dévoilé ce dimanche son programme anti-fraude pour les transports en commun.

Valérie Pécresse le 11 avril 2015 (illustration).
Valérie Pécresse le 11 avril 2015 (illustration).
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Ce dimanche 10 mai, la candidate UMP à la présidence de l'Île-de-France Valérie Pécresse a dévoilé ses projets pour les transports en commun. Au programme : la tolérance zéro contre la fraude et la fin de l'injustice des tarifs sociaux pour les étrangers en situation irrégulière.

Si elle est élue, elle maintiendra "le passe Navigo à 70 euros sans augmentation d'impôt", a-t-elle annoncé au Grand Rendez-Vous I-Télé, Europe 1, Le Monde, alors qu'elle s'était longtemps prononcée contre cette mesure, en critiquant le coût. Pour le financer, "nous allons mettre fin à une source d'injustice extrêmement grave qui est la réduction de 75% pour les étrangers en situation irrégulière et leurs familles", attribuée aux bénéficiaires de l'Aide médicale d'État, a-t-elle dit.

"C'est une fausse générosité de la gauche qui conduit à des injustices terribles parce que ceux qui sont en situation régulière paient plein pot. Et ça permettra de récupérer 70 millions d''impôt", a poursuivi la députée des Yvelines.

200 à 400 millions de fraude dans les transports

"Je veux aussi lancer un plan tolérance zéro dans la fraude dans les transports en commun", a-t-elle souligné, annonçant qu'elle déposerait "dès cette semaine une proposition de loi qui demandera que l'on soit porteur de sa carte d'identité dès que l'on prendra les transports en commun". "Parce qu'aujourd'hui il y a de 200 à 400 millions de fraude dans les transports en commun et seulement 5% de recouvrement des amendes", a-t-elle dit. "Et c'est une mesure qui viendra aussi en aide aux forces de sécurité".

À lire aussi

Valérie Pécresse a également confirmé qu'elle voulait transférer "le siège de la région en banlieue, là où c'est le moins cher, cela fait faire 26 millions d'économie de loyer". "Je finance (le passe Navigo) en mettant fin à la gabegie qui est le sceau de la gestion régionale", a -t-elle assuré.

Le sénateur-maire PS d'Aflortville Luc Carvounas a aussitôt reproché dans un communiqué à la candidate UMP d'"aligner des propositions irréalistes et populistes". "Son programme se résume au déménagement du siège du Conseil régional et au contrôle d’identité dans les transports en commun, amalgamant au passage immigration et délinquance". "Cette mesure est totalement inapplicable et en contradiction avec sa volonté de réduction des coûts. Elle est illégale car seul les policiers ou les gendarmes ayant la qualité d'officiers, agents ou agents adjoints de police judiciaire peuvent effectuer de tel contrôle", a-t-il écrit.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/