1 min de lecture Béziers

"Tocards", "journal de merde", "sous-presse"... Robert Ménard chasse deux journalistes de sa mairie

L'édile de Béziers et les deux journalistes avaient rendez-vous afin de "tenter une médiation et d'apaiser les tensions croissantes".

Robert Ménard lors d'une conférence à Toulouse le 18 mai 2015
Robert Ménard lors d'une conférence à Toulouse le 18 mai 2015
Valentin Chatelier
Journaliste RTL

La réunion aura été très brève. Voulant apaiser les tensions croissantes entres les médias locaux et régionaux et la mairie de Béziers, Robert Ménard et deux journalistes se sont rencontrés dans la matinée du jeudi 21 mai. Las, l'objectif n'a pas été atteint. Comme le raconte le Club de la presse du Languedoc-Roussillon dans un communiqué, "la conversation n'aura duré que sept minutes. Aucune discussion n'a été possible puisque Robert Ménard a immédiatement envoyé les deux journalistes 'se faire foutre'".

Tocards, journal de merde, sous-presse

Robert Ménard, maire de Béziers
Partager la citation

L'élu, fondateur de Reporters Sans Frontières, aurait proféré des "insultes graves à l'encontre des 'tocards', les journalistes locaux, 'd'une sous-presse', les médias régionaux et 'd'un journaliste de merde' du Midi Libre."

Une information rapportée par les deux journalistes, Olivier Roirand, président du Club de la presse et journaliste de TV Sud, et Sébastien Hoebrechts, vice-président et journaliste de Direct Montpellier Plus. Ils appellent à une "mobilisation de l'ensemble des journalistes, des élus et des citoyens", pour condamner "fermement et solennellement les propos de Robert Ménard". 

Robert Ménard a réagi à ces accusations dans Libération. "Ces deux journalistes sont venus me faire une leçon de morale" résume-t-il. Il affirme également pouvoir les critiquer. "J'ai été journaliste et alors ? Tous les journalistes n'ont pas forcément du talent et on a le droit de les critiquer sans menacer la liberté de la presse", s'est-il justifié.

À lire aussi
Robert Ménard, le maire de Béziers. justice
Béziers : le maire Robert Ménard visé par une enquête pour soupçons de corruption

La tension entre l'édile et les médias ne date pas d'hier. Le journal de la mairie de Béziers avait accusé le Midi Libre de mentir. "Midi Libre pris la main dans le sac", disait l'article à propos des chiffres d'une manifestation.

Ce n'est pas sans rappeler l'autre accusation de l'élu contre un journaliste d'iTélé, le traitant de "menteur". Si le Club de la Presse a été à l'initiative de cette (courte) réunion, les relations entre les deux parties ne semblent pas pas prêtes de s'améliorer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Béziers Robert Ménard Journaliste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants