2 min de lecture Ukraine

Thierry Mariani va porter plainte contre le député PS l'ayant traité de "guignol pro-Poutine"

Le député des Républicains venait de rentrer d'un voyage en Crimée avec d'autres parlementaires favorables à l'annexion de la région par la Russie.

Thierry Mariani va porter plainte contre le député PS l'ayant traité de "guignol pro-Poutine"
Thierry Mariani va porter plainte contre le député PS l'ayant traité de "guignol pro-Poutine" Crédit : AFP / Kizoa
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Thierry Mariani n'a pas apprécié d'être offensé au retour de son voyage en Crimée. À la mi-juillet, il s'était rendu dans la région avec une dizaine de parlementaires favorables à l'annexion du territoire par la Russie. Ce voyage avait suscité la polémique, apparaissant comme un geste de soutien au pouvoir de Vladimir Poutine. Le référendum par lequel il avait annexé la Crimée, en mars 2014, a été jugé illégal par Kiev, les États-Unis et l'Europe.

Une excursion que le député PS des Hauts-de-Seine, Alexis Bachelay, a décidé de railler. Sur son compte Twitter, il a déclaré : "Chaque année, 11 guignols pro-Poutine vont chercher leur chèque en Crimée. Espérons pour eux qu'il est libellé en euros et pas en roubles". C'est la seconde fois que les parlementaires de la délégation se déplacent dans la région. Une visite avait déjà été organisée l'an dernier.

L'insinuation émise par le député socialiste n'a pas du tout plu à Thierry Mariani. "J'appelle immédiatement mon avocat, je fais constater son tweet par huissier et je l'attaque en diffamation", a-t-il expliqué au Figaro. Il en a aussi profité pour dénoncer "des accusations gratuites" et "un comportement révélateur d'une gauche totalitaire qui ne s'imagine pas que des gens puissent avoir des convictions différentes des leurs".

Mais ce mardi 2 août au matin, Alexis Bachelay persiste et signe. Dans un autre tweet, il a affirmé qu'on ne le priverait pas de sa liberté de penser. 

À lire aussi
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Ukraine
Ukraine : le président Zelensky bat le record de la conférence de presse la plus longue

Il y a quelques jours, les pérégrinations de la délégation avaient déjà provoqué l'indignation de l’ambassade d'Ukraine en France. Thierry Mariani avait entre autres appelé à reconnaître l'annexion de la région par la Russie. "La Crimée a choisi de redevenir Russe, la Crimée est russe, passons à autre chose et essayons de retrouver des relations normales entre les pays européens et la Russie", avait-il plaidé, ajoutant même, "les gens ont l'air heureux".

Face à ces déclarations, la représentation diplomatique ukrainienne a tenu à réagir, en dénonçant "l'impudeur absolue de ces parlementaires français exhibant leur fascination pour l'armée russe qui a annexé la Crimée". Sur la photo qui joint le tweet, on voit la délégation tout sourire à côté de la statue d'une petite fille tendant un bouquet de fleurs à un soldat russe. Dans un communiqué, le ministère des affaires étrangères ukrainien à lui aussi fermement condamné la visite. Elle constitue selon lui, "une violation des lois ukrainiennes et internationales". Kiev a assuré que ces actions représentaient "un soutien à l'agression de l'Ukraine, par la fédération de Russie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ukraine Thierry Mariani Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants