1 min de lecture Thierry Lepaon

Thierry Lepaon fait payer ses travaux par la CGT : le devis initial était de 150.000 euros

Thierry Lepaon aurait facturé les 130.000 euros de travaux de son appartement à la CGT. Un devis daté d'avril 2013 mentionne un lot de 30.000 euros rien que pour l'ameublement et la décoration.

L'appartement de Thierry Lepaon
L'appartement de Thierry Lepaon Crédit : Christophe Ponzio / RTL
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil
Journaliste RTL

Thierry Lepaon aurait fait payer les travaux de rénovation de son appartement de fonction à la CGT. Et selon un devis daté d'avril 2013, le numéro un de la CGT a eu la main lourde. Détaillés sur 11 pages, les différents lots (du carrelage à la cave à vin) atteignent un montant total de 150.000 euros pour 120m² à Vincennes. Le tout validé par le trésorier du syndicat et le comptable en chef.

C'est un corbeau, sans doute mécontent de la dépense, qui a envoyé le document aux 32 fédérations de la CGT il y a une dizaine de jours. 

La CGT parle de "devis estimatif"

C'est le Canard Enchaîné qui a dévoilé l'affaire dans son édition du mercredi 29 avril, estimant d'ailleurs la dépense effective à 130.000 euros et non 150.000 euros. Une information confirmée par la CGT dans un communiqué qui parle d'un "devis estimatif". Le syndicat se justifie : "Pour la première fois, la CGT a élu un secrétaire général habitant en province. Elle se devait de mettre à sa disposition un logement de fonction en région parisienne entièrement équipé". 

À la lecture des détails de ce "devis estimatif", certains destinataires ont du s'étrangler. Non seulement, l'appartement a été rénové de fond en comble : démolition, plomberie, maçonnerie, du salon à la salle de bain en passant par les chambres, mais il a aussi été entièrement aménagé. 

À lire aussi
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon à Montreuil en octobre 2013. langue française
Agence de la langue française : "Il n'y a pas de marchandage", se défend Thierry Lepaon

Chaque chambre est équipée d'une télévision, le salon à son propre home cinéma, quant à la cuisine rien n'a été oublié de la cafetière Nespresso jusqu'à la cave à vin - même si Thierry Lepaon dit y avoir renoncé. L'aménagement floral et la décoration de la terrasse sont eux aussi intégrés au devis. Et la CGT n'a pas fini de payer, car elle n'est pas propriétaire du logement et doit régler un loyer de 2.000 euros tous les mois. 

La supposée facture de Thierry Lepaon
La supposée facture de Thierry Lepaon
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thierry Lepaon Cgt Rénovation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants