1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Tel-Aviv sur Seine" à Paris Plages : l'initiative d'Anne Hidalgo divise
2 min de lecture

"Tel-Aviv sur Seine" à Paris Plages : l'initiative d'Anne Hidalgo divise

Danielle Simonnet, conseillère de Paris du Parti de gauche, demande à la maire "d'annuler" cette manifestation prévue le 13 août. La polémique enfle sur les réseaux sociaux.

Paris Plages 2015
Paris Plages 2015
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Julie Coste & AFP

Comme chaque année, Paris Plages a pris ses quartiers sur les quais de la capitale, avec de nombreuses animations au programme. Mais, pour cette édition 2015, une manifestation ne fait pas l'unanimité. Le 13 août sera organisée une journée "Tel Aviv sur Seine", ce qui fait beaucoup réagir, notamment sur les réseaux sociaux.

"Dans le cadre de ses partenariats culturels avec les grandes villes du monde, Paris Plages mettra Tel Aviv à l'honneur l'espace d'une journée : au programme foodtrucks, DJ set, animations ludiques et gratuites", décrit le site internet de l'animation. Mais certains y voient une provocation. C'est le cas de la conseillère de Paris Danielle Simonnet, du Parti de gauche. "Le cynisme de l’organisation d’une telle journée dans le cadre de Paris Plages atteint les sommets de l’indécence", dénonce-t-elle dans un communiqué samedi 8 août.

Anne Hidalgo sommée d'annuler

"Tout juste une année après les massacres sur la bande de Gaza par l’État et l’armée israélienne et alors que le gouvernement israélien intensifie sa politique de colonisation avec les drames que l’on connaît, la Ville de Paris ose organiser 'dans le cadre de ses partenariats culturels avec les grandes villes du monde' une journée mettant à l’honneur Tel Aviv et ses ambiances festives à Paris Plages", poursuit l'élue. "Aucun échange avec des Israéliens humanistes n’y est prévu, encore moins un débat sur la situation du peuple palestinien", déplore-t-elle.

"Madame la maire de Paris, il est encore temps, soit d’annuler cette manifestation soit d’en modifier radicalement la programmation en permettant, avec la diversité associative et citoyenne parisienne des rencontres-débats sur les événements de l’an dernier et la situation actuelle", demande la conseillère à Anne Hidalgo.

Les réseaux sociaux s'enflamment

À écouter aussi

En parallèle, le sujet est très présent sur Twitter alors que 11.000 messages ont été postés avec le mot-clé #TelAvivSurSeine samedi 8 août, selon les chiffres disponibles sur Topsy. De nombreux tweets sont virulents. Certains internautes rappellent qu'il y a un peu plus d'un an, quatre enfants palestiniens étaient tués par un missile israélien à Gaza, le 16 juillet 2014. D'autres évoquent la mort d'Ali, le petit garçon palestinien de 18 mois brûlé vif fin juillet.

La mairie veut "faire de la pédagogie"

Du côté de la mairie de Paris, on "prend acte de l'agitation sur les réseaux sociaux, indique leParisien.fr. On adaptera le dispositif de sécurité à la situation en relation avec la préfecture de police de Paris. Mais on tient surtout à faire de la pédagogie sur la réalité uniquement festive de l'événement", explique l'Hôtel de ville.

"Ce partenariat culturel s’est construit en mai dernier, lors du voyage de la maire de Paris dans les villes israéliennes et palestiniennes.
À cette occasion, Anne Hidalgo avait annoncé sa volonté de renforcer les échanges entre Paris et les collectivités de ces deux pays. Autre concrétisation de ce voyage : une série d’actions de coopération décentralisée avec la Palestine. En juillet, le Conseil de Paris a ainsi étendu les partenariats entre Paris et Bethléem dans le domaine de la gestion de l’eau", précise encore la municipalité.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/