2 min de lecture Impôts

Taxe d'habitation : un "survote" pour Macron dans les villes où elle est la plus élevée

Selon l'IFOP, il existe un "survote" pour Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle dans les communes où la taxe habitation est la plus chère. Un signe que cette mesure phare du candidat a contribué à son élection.

Emmanuel Macron, le président de la République.
Emmanuel Macron, le président de la République. Crédit : ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Emmanuel Macron élu grâce à la suppression de la taxe d'habitation ? En tout cas, alors que le Président a clôturé le 100e Congrès des maires ce jeudi 23 novembre, dans un climat de tension, un des points d'échauffement avec les édiles est sans aucun doute la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages français. Pourtant, selon l'IFOP cette proposition reste une "mesure totémique" d’Emmanuel Macron "qui a contribué à son élection et qui constitue un marqueur structurant de sa politique". 

Une information dont se fait l'écho Le Monde ce jeudi 23 novembre. En effet, la proposition d’exonération de taxe d’habitation intervenue le 24 février dernier a amplifié la remontée dans les sondages de l’actuel président selon l’IFOP. L'institut de sondage estime que l'intention de vote en faveur d'Emmanuel Macron a atteint 24,5% après l'annonce de la mesure alors qu'elle était tombée à 19% avant le 22 février.  

L'une des seules promesses de campagne mémorisée

"Cette mesure concrète a été l’une des seules promesses de campagne d’Emmanuel Macron mémorisées par ses concitoyens", indique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’IFOP.  Au premier tour de l’élection présidentielle, l’institut de sondage a même constaté qu'il y avait un "survote" pour Emmanuel Macron dans les communes où le montant de la taxe d’habitation est le plus élevé. 

"Quel que soit le profil sociologique de la commune, Emmanuel Macron a obtenu […] en moyenne entre 2,5 et 3,6 points de plus dans les communes où […] le montant de la taxe d’habitation était le plus élevé, par rapport aux communes où il était le plus faible, note l’IFOP. Tout se passe donc comme si les habitants de [ces] communes avaient été plus sensibles […] à la promesse du candidat".  Si la proposition de supprimer de la taxe d'habitation a permis à Emmanuel Macron de gagner des voix, pas sûr qu'il parvienne à gagner l'adhésion des maires en la mettant en application. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Taxe Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants