1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Taxe d'habitation : Bruno Le Maire rappelle qu'il n'y aura "pas de nouvel impôt"
1 min de lecture

Taxe d'habitation : Bruno Le Maire rappelle qu'il n'y aura "pas de nouvel impôt"

Le ministre de l'Économie contredit Jacqueline Gourault, qui avait déclaré la veille que la taxe d'habitation devrait être remplacée pour assurer une source de revenus aux collectivités locales.

Bruno Le Maire et Emmanuel Macron, à Paris le 21 novembre 2017
Bruno Le Maire et Emmanuel Macron, à Paris le 21 novembre 2017
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d'habitation est-elle la raison d'un couac au sein du gouvernement ? Elle a été l'un des chantiers importants des premiers mois du quinquennat d'Emmanuel Macron. Sa suppression devrait être effective pour tous à l'orée 2020, a fait savoir le président de la République à la fin du mois de décembre.

Si sa suppression est actée, des voix discordantes se font entendre au sein du gouvernement quant à son éventuel remplacement par un nouvel impôt. Invité de BFMTV ce vendredi 12 janvier, Bruno Le Maire a rappelé que la taxe d'habitation "sera supprimée totalement" à partir du moment où une solution pérenne serait trouvée pour la trésorerie des collectivités locales, qui vont accuser une perte de revenus du fait de cette réforme fiscale. 

Il n'y "aura pas de nouvel impôt (...) On ne supprime pas un impôt pour en rétablir un autre", a également assuré le ministre de l'Économie, contredisant ainsi des propos de Jacqueline Gourault tenus la veille.

Invitée de l'émission LCP jeudi 11 janvier, la ministre auprès du ministre de l'Intérieur affirmait quant à elle qu'il fallait "parler de réforme fiscale et d'impôt plus juste". Une révision de la fiscalité qu'elle a justifié par un "besoin de ressources pour les collectivités locales". Un peu plus tard dans la soirée du jeudi 11 janvier, la ministre a toutefois rétropédalé en précisant sur Twitter que la fiscalité locale serait "entièrement repensée" et que la taxe d'habitation, "définitivement abolie, ne sera pas remplacée par un autre impôt".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/