1 min de lecture Christiane Taubira

Taubira évoque un "match sans joueurs" concernant la réforme pénale

Lors de son passage jeudi 5 septembre à l'émission de David Pujadas sur France 2, "Des paroles et des actes", Christiane Taubira a évolué ses rapports avec le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et les divergences qui les ont liés sur le sujet de la réforme pénale.

Taubira affirme n'avoir que faire de la popularité.
Taubira affirme n'avoir que faire de la popularité. Crédit : Alain Jocard / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Interrogée jeudi 5 septembre sur la séquence qui a vu Manuel Valls réclamer à François Hollande des arbitrages sur son projet de réforme pénale, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a évoqué un "match sans joueurs". Elle réfute l'idée d'un affrontement avec le ministre de l'Intérieur.

Des ministres aux responsabilités différentes

"Ca fait plusieurs semaines qu'il y a un match qui est assez étrange, parce que c'est un match sans joueur, avec beaucoup de commentateurs", a décrit la garde des Sceaux lors de l'émission "Des paroles et des actes", sur France 2.

"Manuel Valls et moi, on ne joue pas. Nous sommes ministres avec des responsabilités différentes et nous nous hissons tous les deux, tous les jours, à la hauteur de notre responsabilité de ministre", a-t-elle assuré.
"Ce qui importe, c'est que nous fassions notre travail comme il faut", a-t-elle déclaré.

De nouvelles divergences sont apparues

Une fois les arbitrages rendus par le président de la République, fin août, de nouvelles divergences sont apparues entre les deux ministres concernant le calendrier de l'examen du texte au Parlement.

À lire aussi
Christiane Taubira au ministère de la Justice, le 27 janvier 2016 manifestations
Pour Christiane Taubira, les "gilets jaunes" sont "une marque de vitalité de la démocratie"


Manuel Valls a assuré qu'il serait examiné après le scrutin municipal de mars 2014, alors que Mme Taubira a souhaité que le passage au Parlement s'effectue "dès que possible".
Interrogée sur la progression du ministre de l'Intérieur dans les sondages d'opinion, Christiane Taubira a jugé "bien que Manuel Valls soit populaire". "La popularité, c'est le dernier de mes soucis", a-t-elle affirmé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christiane Taubira Manuel Valls Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants