1 min de lecture François Hollande

Tariq Ramadan : "Je n'ai pas appelé à voter François Hollande"

Interrogé jeudi par RTL, Tariq Ramadan a apporté un démenti formel aux accusations du candidat UMP selon lesquelles il avait appelé à voter en faveur de son rival socialiste au second tour de l'élection présidentielle. "Je n'ai jamais appelé à voter François Hollande", a martelé l'intellectuel musulman. "J'ai pris une position demandant aux citoyens français (...) de faire le bilan de la politique de Nicolas Sarkozy", a-t-il expliqué. "J'ai aussi dit que le Parti socialiste était en complet décalage avec les réalités sociales de son pays, qu'il a perdu sa vision sociale et qu'il est co-responsable de la montée du Front National en France", a ajouté Tariq Ramadan. L'universitaire, installé en Suisse, a aussi accusé Nicolas Sarkozy de le présenter comme le "diable", notamment sur ses positions sur la lapidation et la peine de mort.

Tariq Ramadan en août 2011
Tariq Ramadan en août 2011 Crédit : AFP/S.Kambou
micro générique
La rédaction numérique de RTL

François Hollande a démenti jeudi que Tariq Ramadan ait jamais appelé à voter pour lui, comme l'avait assuré la veille Nicolas Sarkozy, dénonçant des "amalgames" et des "mensonges" de la part du chef de l'Etat.

Nicolas Sarkozy "a cité Tariq Ramadan comme ayant appelé à voter pour moi ce qui est faux (...) Amalgames, mensonges... Comment l'admettre?", a dit le candidat socialiste sur France Info. "Il n'a jamais cité mon nom, ce Tariq Ramadan, qui ne vote même pas en France, et je n'ai pas à me justifier quand un individu peut dire qu'il n'aime pas le pouvoir sortant", a encore dit le député de Corrèze.

Mercredi soir sur TF1, Nicolas Sarkozy a déclaré à propos de Tariq Ramadan : "Voilà un homme qui appelle à voter pour François Hollande. Je n'ai pas entendu François Hollande dire que cela le gênait".

Jeudi matin, le chef de l'Etat sortant a répété ses accusations, assurant que Tariq Ramadan avait appelé à voter Hollande "ou un parti qui serve l'islam", le 11 mars 2012 à Lyon, dans le cadre du Printemps des quartiers.

L'intellectuel suisse, qui avait participé le 7 avril dernier à la Rencontre annuelle de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) au Bourget, avait évoqué "la majorité de Français qui n'est pas satisfaite depuis cinq ans", critiquant en creux le président Sarkozy, mais sans le nommer, pas plus qu'il n'avait nommé François Hollande.

2012 et vous OK

Lire la suite
François Hollande Nicolas Sarkozy Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants