1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Tanguy Pastureau : Macron, seul punk à avoir la crête dans la tête
1 min de lecture

Tanguy Pastureau : Macron, seul punk à avoir la crête dans la tête

REPLAY - Il attaque les 35 heures, s'en prend aux fonctionnaires : Emmanuel Macron foule tous les tabous de la gauche de ses grands pieds soignés. C'est un déglingos, un punk, qui rêve d'achever la gauche et joue aux fléchettes, le soir venu, sur un poster de François Hollande. Son but : tout péter. Son credo : no future.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Macron, seul punk à avoir la crête dans la tête
02:48
Fête de la bière 2015, pas de chopine pour les migrants
03:01

Emmanuel Macron ne cesse de faire parler de lui. C’est le nouveau roi de la provoc, à côté l’équipe d’Hara-Kiri c’était Chantal Goya qui tire la queue du Mickey. C’est un ouf, dans sa tête vit un punk à crête jaune qui dégoupille des 8.6 avec les dents. Macron c’est les quatre gonzes des Sex Pistols à lui seul, un déglingos prêt à bouffer du socialiste.

Il y a 3 semaines, au MEDEF, il avait attaqué les 35h devant des patrons ivres de désir pour lui, là s’il avait montré un seul téton, ça dégénérait en orgie, avec les pages saumon du Figaro dépliées par terre pour ne pas salir le sol. La mère Aubry, peu habituée à ce qu’on la cherche, car elle a l’état d’esprit d’Attila et le physique de Goliath, en avait recraché ses frites. Mais Macron, il s’en fiche, c’est un kamikaze, en 41 il aurait fait Pearl Harbor, il est capable d’aller à un concert de Sepultura sans bouchons d’oreille ou de donner rendez-vous à Yannick Noah dans un magasin Bata.
 
Vendredi, il s’en est donc pris aux fonctionnaires, lors d’un think tank, en français "réunion de glandeurs qui font semblant de penser au lieu d’agir". Il a dit "l’emploi à vie, c’est fini", or c’est la garantie qui fait qu’on devient fonctionnaire, comme les congés quand on devient prof ou les économies qu’on fait en achat de slips quand on travaille dans le porno.

Certains fonctionnaires bossent en effet 50 ans dans le même bureau, parfois à la préfecture, on réalise que la dame des cartes grises est morte depuis 3 ans, mais comme de son vivant elle avait le même rythme, personne n’avait rien remarqué.

Or, le statut des fonctionnaires à gauche, c’est tabou, on n’y touche pas...

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/