1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Tanguy Pastureau : le bilan
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : le bilan

REPLAY - Le petit chroniqueur comique se retourne sur l'actualité qu'il a regardée défiler depuis la rentrée 2008.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : le bilan
00:03:22
Tanguy Pastureau : Macron, c'est James Bond en plus beau
00:03:31
Tanguy Pastureau : Trump et Poutine se sont touchés
00:03:03
Tanguy Pastureau : le bilan
00:03:20
micros
La rédaction numérique de RTL

Quand en septembre 2008 j'ai rejoint Bernard Poirette, j’étais terrorisé, car tout en lui était impressionnant : sa voix d’ours en manque de miel, sa carrure de boxeur thaï qui pourrait intéresser Frédéric Mitterrand s'il n’était pas si vieux, sa pilosité hors norme, semblable à celle d’une athlète albanaise sous stéroïdes en 79, et sa façon de communiquer, qui est simple, puisque quand il veut un café, il dit "café", quand il veut de la brioche, il dit "brioche", et quand il veut les deux, il grogne, et une stagiaire terrorisée lui jette des aliments, ou l’un de ses organes si elle n’a rien d’autre.

Oui, c'est un animal, la bête du Gévaudan, dans un monde des médias où il n’y a plus que des métrosexuels sensibles. Si c'était lui qui avait remplacé Lapix à C à vous, chaque soir c’était choucroute et pinard, et à 20 heures, après dégustation d’une gnôle hérisson-pêche, on aurait vu Monica Bellucci défoncée du cornet hurler "On l’aime bien Nini peau de chien" entre deux gerbes de vomi.

Neuf ans d'actualité politique

Avec Bernard, ensemble, nous avons tout vécu : l’officialisation de l’idylleSarkozy-Carla Bruni à Disneyland, juste avant Sarkozy avait dragué Bourriquet, l’autre n’a pas voulu, il s’est rabattu sur Carla, qui est moins vive. On a vécu l’affaire DSK, quand il a confondu New York et le club Le New York à Dijon, 20 euros pour les couples, 480 pour les hommes seuls, soirée Blanche Fesse et les sept mains le samedi.

On a vécu l’élection de Hollande, créateur de la République du lol, avec dès le premier soir Trierweiler qui lui faisait la bouche, c’est le seul à s’être fait ramoner au mois de mai. En avril 2014, on a vécu les débuts de Benoît Hamon au ministère de l’éducation nationale, en août 2014, la fin de Benoît Hamon au ministère de l’éducation nationale, aujourd’hui il survit en tournant des clips de rap en bas des tours, avec des cailleras qui l’appellent "salade-tomate-oignon". 

À écouter aussi

On a vécu l’affaire du scooter, Hollande chaud comme un panini gruyère en train de faire son beau sous la fenêtre de Gayet, c’était Roméo et Juliette vu par Piaggio. Puis on a vu arriver Macron, et donc tous les autres partir, il a tellement fait le ménage que sur BFM, sous les images de lui, ils titrent "Jupiter, technicien de surface".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/