1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Tanguy Pastureau : Juppé 27, le retour de la revanche
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : Juppé 27, le retour de la revanche

REPLAY - Alain Juppé, c'est le Poulidor de la droite, l'éternel plan B qui n'a qu'à attendre que les autres s'étalent pour finir la course en tête. Fillon lâché par l'ensemble de ses soutiens sauf Pénélope, il se prépare en secret, un bandeau sur le front, en méditant ce qu'a dit un jour John Rambo : "Si tu veux gagner la guerre, deviens la guerre".

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : Elodie Grégoire
Tanguy Pastureau : Juppé 27, le retour de la revanche
02:53
Tanguy Pastureau : Le mystère du ministre tatoué
03:00
Tanguy Pastureau : Juppé 27, le retour de la revanche
02:59

François Fillon, en une semaine, a perdu quasiment tous ses soutiens. Il se retrouve seul, tel une drag-queen dans une Manif pour tous, abandonné, François Bayrou au Modem à côté c’est David Guetta qui mixe aux Vieilles Charrues. Est parti le député Alain Chrétien, Fillon lâché par Chrétien, c’est un comble, c’est comme si Jean-Frédéric Poisson se mettait à regarder Arthur plutôt que Thalassa. 

À aussi avoir quitté Fillon, il y a le député Arnaud Robinet, il était chaud, là il est froid, le sénateur Gérard Cornu, quand il va au salon de l’agriculture il a le droit à une ola, puis le président de l’Eure Sébastien Lecornu. En fait c’est tout un troupeau qui est parti, après la gauche caviar, c’est la droite Charal.

Ensuite le maire de Clichy, Rémi Muzeau, est parti, et une campagne sans Muzeau, c’est comme chez le charcutier, il manque un truc. Tous les soutiens de Fillon avaient des noms rigolos, Jean-René Pneu et Gilles Testicule se sont taillés eux aussi. Les cadors de la droite ont également quitté Fillon : Bruno Le Maire, le gendre idéal au regard d’ourson Cajoline, Solère, Morano, Benoist Apparu, qui a choisi de disparaître, c’est le Kamel le magicien de la droite molle. 

Tous parlent de suicide collectif, pour eux Fillon c’est un gourou poilu qui va dans le mur avec ses 12 fans, ils vont finir par s’enfermer dans un F2 prêté par Jawad, le logeur des barbus, en attendant le Raid. La seule à rester auprès de Fillon, c’est Pénélope, qui colle les affiches, fait les cafés, lui refait sa raie, en 3 jours elle a rattrapé toutes ses heures. En attendant, Alain Juppé se prépare. Car c’est fou, mais le plan B, c’est lui. Juppé battu, qui était parti aussi penaud qu’un teckel qui aurait tenté de s’accoupler à un doberman et aurait chuté arrivé à mi-mollet de la bête... 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/