1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Tabac : le paquet à 10 euros "d'ici à 3 ans je l'espère", annonce sur RTL Agnès Buzyn
1 min de lecture

Tabac : le paquet à 10 euros "d'ici à 3 ans je l'espère", annonce sur RTL Agnès Buzyn

REPLAY - INVITÉE RTL - La ministre de la Santé assure qu'il faut des hausses significatives pour lutter contre le tabagisme.

Agnès Buzyn
Agnès Buzyn
Crédit : Frédéric Bukajlo Sipa / RTL
Agnès Buzyn était l'invitée de RTL le 6 juillet 2017
11:49
Agnès Buzyn : "les pays qui ont vu leur tabagisme baisser sont passés par une hausse des prix"
00:19
Agnès Buzyn: la vaccination obligatoire pour les enfants va coûter "entre 10 et 20 millions d'euros"
00:26
L'invité de RTL du 06 juillet 2017
11:57
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Le gouvernement entend bien faire de la lutte contre le tabagisme une priorité. Lors de sa déclaration de politique générale, Édouard Philippe avait promis d'accentuer cette bataille de santé publique en envisageant notamment la mise en place d'un paquet de cigarettes à 10 euros.

Invitée de RTL ce jeudi 6 juillet, la ministre de la Santé a évoqué les objectifs du gouvernement sur cette question. Si ce prix devrait être atteint avant la fin du quinquennat, Agnès Buzyn espère même y arriver "d'ici trois ans". "Ce ne peut pas être des hausses de dix centimes. Les hausses doivent être importantes pour avoir un impact de santé publique", a-t-elle lancé. Elle prend alors exemple sur l'Angleterre qui a vu son taux de fumeurs passé sous la barre des 20% (contre 29% en France), avec un paquet de cigarettes qui atteint aujourd'hui les 11 euros.

Pas question cependant de faire cela sans consulter les buralistes. La ministre de la Santé va ainsi "recevoir les buralistes". "Les négociations débutent, il faut les accompagner vers une diversification", a-t-elle annoncé alors que cette mesure devrait être largement contestée. Et ce, notamment dans certains départements frontaliers où certains voisins européens affichent des prix bien inférieurs à ceux pratiqués en France. Une critique balayée d'un revers de main par Agnès Buzyn : "Les pays limitrophes n'ont pas le taux de tabagisme que nous avons. Nous avons besoin d'une hausse de prix spécifique". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/