1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Syrie : Dupont-Aignan n'est pas sûr qu'al-Assad soit derrière l'attaque chimique
1 min de lecture

Syrie : Dupont-Aignan n'est pas sûr qu'al-Assad soit derrière l'attaque chimique

Le candidat de Debout la France demande "une vraie enquête", pour s'assurer "que l'on ne soit pas dans une manipulation à l'irakienne".

Nicolas Dupont-Aignan le 15 juin 2015.
Nicolas Dupont-Aignan le 15 juin 2015.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Léa Stassinet

Les frappes américaines en Syrie déclenchées à la suite d'une attaque chimique présumée imputée à Bachar al-Assad ne font pas l'unanimité au sein de la classe politique française. Si Ségolène Royal a estimé que la décision de Donald Trump allait dans "le bon sens", François Fillon a quant à lui dit "comprendre" la riposte des États-Unis. Mais chez certains, à l'image de Nicolas Dupont-Aignan, l'inquiétude domine. 

Interrogé sur Cnews, le candidat à l'élection présidentielle estime que si "ce sont des attaques avérées il faut répliquer mais répliquer dans le cadre de l'ONU". Nicolas Dupont-Aignan craint le même "scénario de Saddam Hussein et de l'Irak. (...) Je demande une vraie enquête. Je veux être sûr qu'on ne soit pas dans une manipulation à l'irakienne (...) sinon on part dans un enchaînement fou qui va aboutir à un drame". 

je ne vois pas pourquoi Bachar al-Assad aurait la folie d'utiliser des gaz alors qu'il vient de stabiliser son pays

Nicolas Dupont-Aignan

Pour le président de Debout la France, "il faut dissuader Bachar al-Assad" uniquement "si il a utilisé des gaz". "Mais je ne vois pas pourquoi Bachar al-Assad aurait la folie d'utiliser des gaz alors qu'il vient de stabiliser son pays", estime-t-il. Si le régime n'est pas l'auteur de l'attaque au gaz chimique, à qui peut-on l'imputer ? "Il peut y avoir des manipulations, des rebelles, il peut y avoir des quantités de choses", poursuit Nicolas Dupont-Aignan

Ses doutes ne sont en tout cas pas partagés par François Hollande et Angela Merkel. Dans un communiqué franco-allemand, ils estiment qu'Assad "porte l'entière responsabilité de ce développement", et que "son recours continu aux armes chimiques et aux crimes de masse ne peut en effet rester impuni". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/