1 min de lecture Info

Syrie : Bachar al-Assad qualifie la France d'État "ennemi"

Sa politique étant hostile, la France est un "ennemi" de la Syrie, déclare Bachar al-Assad dans un entretien au "Figaro". Le président syrien met aussi en garde contre le risque de guerre incontrôlable au Moyen-Orient.

Bachar al-Assad, ici le 26 août, a nié être derrière l'attaque chimique du 21 août.
Bachar al-Assad, ici le 26 août, a nié être derrière l'attaque chimique du 21 août. Crédit : - / SANA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Le peuple français n'est pas notre ennemi, mais la politique de son État est hostile au peuple syrien. Dans la mesure où la politique de l'État français est hostile au peuple syrien, cet État sera son ennemi", déclare le président syrien Bachar al-Assad, dans un entretien publié ce lundi 1er septembre sur le site internet du Figaro.

Bachar al-Assad met Paris en garde : "Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France."

Par ailleurs, le président syrien prévient du danger d'une intervention étrangère en Syrie. "Tout le monde perdra le contrôle de la situation lorsque le baril de poudre explosera. Le chaos et l'extrémisme se répandront", prédit-il.

Et, alors que Paris annonce que les attaques chimiques imputées au régime syrien ont fait au moins 281 morts, Bachar al-Assad réitère son démenti. "Quiconque accuse doit donner des preuves. Nous avons défié les États-Unis et la France d'avancer une seule preuve. MM.Obama et Hollande en ont été incapables, y compris devant leurs peuples", affirme-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info International Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants