1 min de lecture Marie-Arlette Carlotti

Sur RTL, Marie-Arlette Carlotti raconte sa nomination au gouvernement

Ex-députée européenne, conseillère générale des Bouches-du-Rhône, la Marseillaise Marie-Arlette Carlotti, nommée mercredi ministre déléguée chargée des Handicapés, explique son engagement à gauche, avec un premier mandat électoral à 44 ans, par sa volonté de combattre "les discriminations et les intolérances". Elle a raconté de manière naturelle au micro de RTL comment elle a appris la nouvelle de sa nomination.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Etienne Baudu

Cette tout juste sexagénaire s'est ces derniers temps distinguée par sa farouche opposition au patron du département PS Jean-Noël Guérini, mis en examen en septembre 2011 dans une affaire de marchés publics. Demandant régulièrement le départ de la présidence de monsieur Guérini, dont elle fut pourtant la porte-parole pendant la campagne des municipales en 2008.

"Au fur et à mesure, j'ai bien compris que son comportement ne pouvait pas me convenir, explique aujourd'hui cette brune énergique et déterminée. Je ne veux pas juger sur le plan de la justice mais simplement, il fait de l'ombre au Parti socialiste et à la gauche, et c'est ça qui me dérange".

Une mise en examen, "notamment pour association de malfaiteurs", est "très lourd, très grave, très rare pour un élu local", ajoute-t-elle, expliquant "avoir perdu confiance", quitte à en subir les "conséquences".

En mai 2011, convoquée par la commission d'enquête du PS sur la gestion de la fédération des Bouches-du-Rhône, mise en cause par Arnaud Montebourg qui accusait monsieur Guérini de "dérives", elle avait raconté "comment (sa) section avait été marginalisée après les municipales de 2008" car considérée comme "pas sage".

Avançant comme moteur de son engagement à gauche son "combat" pour l'égalité hommes-femmes, "contre les discriminations et contre toutes les intolérances", cette féministe affirme vouloir également "faire entendre la voix du Sud, de Marseille", au gouvernement.

Lorsqu'elle militait au lycée, elle se rappelle qu'elle se faisait "engueuler" par son père, issu d'un milieu modeste. "A l'époque, c'était le coup d'Etat au Chili. C'était l'espoir qu'en Amérique latine, la gauche arrive au pouvoir et émancipe le peuple qui avait tant souffert", confie-t-elle.

"J'ai milité dès l'âge de 15 ans, j'ai été élue à 40 et quelques", a-t-elle coutume de rappeler. Même si, son premier mandat obtenu, elle a ensuite fait office de "cumularde".

Assurant être "très proche de François" Hollande, elle explique l'avoir "choisi alors qu'il faisait 3% dans les sondages, donc bien avant tout le monde, je n'ai pas attendu la chute de DSK". Au cours de cette campagne présidentielle, elle est responsable du pôle égalité hommes/femmes dans l'équipe Hollande.

C'est "grâce à Lionel Jospin qui m'a donné ma chance et qui a souhaité que je sois bien placée sur les listes" qu'elle est élue députée européenne de 1996 à 2009, "un mandat très beau et très intéressant, un moment très fort dans ma vie politique", dit-elle.

Conseillère générale du canton des Cinq-Avenues à Marseille depuis 1998, elle est également conseillère régionale depuis 2010.

Après deux échecs aux Législatives, en 2002 et 2007, elle devait se présenter dans la 5ème circonscription en juin, face à l'UMP Renaud Muselier, "un vrai challenge", disait-elle encore lundi. Désormais ministre, elle devra laisser cette bataille à son suppléant.

Née le 21 janvier 1952 à Béziers, arrivée très jeune à Marseille, Marie-Arlette Carlotti est titulaire d'un DESS de droit de l'Université d'Aix-Marseille et d'un DESS de gestion des ressources humaines. Elle a fait toute sa carrière professionnelle comme cadre chez Eurocopter.

Mariée, sans enfant, elle se dit passionnée par l'art contemporain, le cinéma et la lecture.

(Avec AFP)
La composition du gouvernement Ayrault
2012 et vous OK

Lire la suite
Marie-Arlette Carlotti Politique Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants