1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Stéphane Le Foll sur RTL : "Le Parti socialiste n'est plus dirigé"
1 min de lecture

Stéphane Le Foll sur RTL : "Le Parti socialiste n'est plus dirigé"

INVITÉ RTL - Le candidat à la tête du PS en avril veut "donner les moyens" au Parti socialiste de se relever "dans deux ans".

Stéphane Le Foll, invité de RTL le 29 janvier 2018
Stéphane Le Foll, invité de RTL le 29 janvier 2018
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Stéphane Le Foll est l'invité de RTL
11:16
Stéphane Le Foll salue "la libération de la parole des femmes" mais craint un climat de "délation"
01:54
"Arrêtons avec cette idée qu'il faut tout oublier" du quinquennat Hollande, dit Stéphane le Foll
00:51
"L'Émission politique" : "Griveaux n'a pas été à la hauteur", tacle Le Foll sur RTL
11:31
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Il est l'un des quatre candidats à briguer le poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Invité de RTL lundi 29 janvier, Stéphane Le Foll, persuadé qu'"il va falloir percuter face à Laurent Wauquiez et Marine Le Pen", se targue d'être le seul, aidé par son "expérience", à pouvoir rétablir "l'autorité" au sein d'un parti qui manque d'un cap et d'un chef.

"Aujourd'hui, le Parti socialiste, pour reprendre une formule d'Henry Kissinger (politologue américain, ndlr), si j'appelle un numéro de téléphone, c'est qui ? C'est quoi ?", fait mine de s'interroger l'ancien ministre de l'Agriculture. "Ce parti n'est plus dirigé, c'est une espèce de déliquescence", ajoute-t-il en référence au changement de règles pour candidater au poste de premier secrétaire décidé à la dernière minute.

S'il est élu par les adhérents à la tête du Parti socialiste au mois d'avril, Stéphane Le Foll se donne "deux ans" pour relever ce qui fût plusieurs décennies durant un des bastions de la Ve République. "2018-2020, deux ans, jusqu'aux échéances municipales. Il faut relever la tête d'ici-là avec (entre temps) une échéance européenne (mai 2019) qui va être extrêmement difficile." "Si on ne se donne pas les moyens de se relever, les résultats que l'on a eu dimanche (28 janvier à Belfort - 2,6% pour le PS à la législative) continueront."

En plus de Stéphane Le Foll, Olivier Faure, président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale, Luc Carvounas, député Nouvelle Gauche du Val-de-Marne, et Emmanuel Maurel, député européen, sont candidats à la tête du Parti à la rose.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/