2 min de lecture Présidentielle 2017

Soutien de Le Drian à Macron : "Les ralliements ne font pas l'élection"

ÉDITO - Le ministre de la Défense a officiellement rallié le candidat d'"En Marche !". Un gros coup pour ce dernier.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Soutien de Le Drian à Macron : "Les ralliements ne font pas l'élection", avertit Alba Ventura Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

C'est fait ! Après des semaines de rumeurs, le ministre de la Défense Jean-Yves Le drian, a choisi Emmanuel Macron. C'est "le" soutien que le candidat d'"En Marche !" attendait, et c'est une sacrée prise de guerre. Jean-Yves le Drian fait partie de ces hommes politiques salués par (presque) tout le monde. C'est une figure politique puissante, une personnalité qui a de la surface, tant au niveau national qu'international. C'est lui notre vendeur de Rafale.

C'est un homme discret. Pas sectaire, même s'il tient à préciser : "Je soutiens Emmanuel Macron, mais je reste socialiste". Un socialiste disons pragmatique, qui a toujours recherché le compromis. Mais c'est surtout un homme sérieux, respecté. C'est, dans un autre genre, un soutien aussi important que François Bayrou.

Le Drian a l'avantage d'avoir été considéré plus comme ministre de la Défense que comme ami du chef de l'État. N'oubliez pas qu'il avait très mal pris les confidences de François Hollande aux deux journalistes du livre Un président ne devrait pas dire ça, dans lequel François Hollande avait parlé d'opérations militaires qui n'étaient pas destinées au grand public. Cela avait froissé leurs relations.

Si bien que Jean-Yves Le Drian, qui est une tombe, ne s'était pas gêné pour dire publiquement que "si François Hollande renonçait à se présenter, Manuel Valls était le mieux placé pour le remplacer". C'était au mois de novembre dernier. Jean-Yves Le Drian est toujours resté loyal au Président, mais il a pris ses distances. Et surtout, il ne fait pas partie de ceux qui ont le doigt sur la couture du pantalon. Il se sent très libre.

Le Drian se sent très libre

À lire aussi
François Fillon et son épouse Penelope en mars 2017 justice
Les infos de 7h30 - Après un faux départ, le procès des époux Fillon s'ouvre ce mercredi

Dans l'équipe de Benoît Hamon, on parle d'un "manque de respect envers les électeurs de gauche". On le répète : Jean-Yves Le Drian se sent très libre, surtout vis-à-vis des "frondeurs" et des écologistes avec lesquels il n'a pas tellement aimé cohabiter au gouvernement ou à l'Assemblée.

Que peut apporter ce ralliement à Emmanuel Macron ? D'abord Jean-Yves Le Drian, c'est un symbole. Il a été le ministre le plus populaire du quinquennat. Il a fait l'unanimité pendant cinq ans. Et puis Jean-Yves le Drian, c'est un "territoire". C'est la Bretagne. Il y avait dans l'équipe d'Emmanuel Macron Gérard Collomb pour la région de Lyon. Avec Le Drian c'est la Bretagne, cette terre social-démocrate. Un ministre nous disait : "La Bretagne c'est la partie de la France qui aura résisté à tout, et Jean-Yves le Drian incarne ça".

Surtout il vient lui apporter son expertise et sa connaissance. Emmanuel Macron, depuis le début de sa campagne, n'est pas tout à fait au point sur les questions régaliennes. Il a besoin de s'étayer sur les sujets de défense et de sécurité. Macron, que ses adversaires accusent d'être un peu léger, avait bien besoin de ce menhir pour asseoir sa crédibilité. Maintenant, les ralliements ne font pas l'élection. Sinon Edouard Balladur aurait gagné face à Jacques Chirac.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Jean-Yves le drian Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants