1 min de lecture Grève SNCF

SNCF : "Le droit de grève n'est pas le droit de blocage", dit Hortefeux

GRAND JURY - L'ancien ministre a estimé, dimanche 15 juin, qu'il fallait "faire bouger les lignes" dans le secteur ferroviaire. Mais selon lui, "il faut concilier respect du droit de grève et respect des usagers".

Brice Hortefeux sur le plateau du "Grand Jury RTL", dimanche 15 juin
Brice Hortefeux sur le plateau du "Grand Jury RTL", dimanche 15 juin Crédit : RTL
Etienne Baldit
Etienne Baldit
et Jérôme Chapuis

La grève la CGT-Cheminots et de Sud-Rail a de nouveau été reconduite pour 24 heures, dimanche 15 juin, menaçant du même coup le bon déroulement des épreuves du baccalauréat, qui débutent lundi 16. Et pour Brice Hortefeux, "le droit de grève n'est pas le droit de blocage".

Invité du Grand Jury RTL, l'ancien ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy a convenu qu'une réforme ferroviaire était nécessaire. "La situation ne peut pas rester telle qu'elle est [...]. Le secteur ferroviaire cumule 40 milliards de dettes [et] si on ne fait rien, en 2025, ce sera 80 milliards", a-t-il rappelé.

Cependant, il faut selon lui "concilier respect du droit de grève et respect des usagers". "Il n'y a pas de dialogue. Les syndicats se braquent parce que le gouvernement ne dialogue pas", a-t-il estimé.

>
Le Grand Jury du 15 juin 2014 - Brice Hortefeux - 1e partie Crédit Image : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève SNCF Brice Hortefeux UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants