2 min de lecture Déraillement du train Paris-Limoges

SNCF : "L'accident de Brétigny oblige à repenser la sécurité", assure Guillaume Pépy

INVITÉ RTL - Plusieurs mois après le drame de Brétigny, Guillaume Pépy a présenté mardi le programme Vigirail, un plan d'investissements de 410 millions d'euros sur 3 ans pour moderniser le réseau ferroviaire français.

Guillaume Pépy a présenté un programme d'investissements de 410 millions d'euros sur 3 ans
Guillaume Pépy a présenté un programme d'investissements de 410 millions d'euros sur 3 ans Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

Quelques mois après le drame de Brétigny-sur-Orge, Guillaume Pépy a dévoilé mardi 8 octobre le programme Vigirail. Ce plan prévoit 410 millions sur la période 2014-2017 pour moderniser et entretenir le réseau ferroviaire français.

"J'ai dit la responsabilité de la SNCF le soir-même de l'accident. On est responsables d'apporter des suites à cette catastrophe, c'est-à-dire de prendre toutes les décisions pour que ça ne puisse pas se reproduire", a commenté sur RTL le président de la SNCF. "Toute catastrophe nous oblige à repenser la sécurité", a-t-il ajouté.

Nos résultats en matière de sécurité sont parmi les meilleurs du monde

Guillaume Pépy, président de la SNCF
Partager la citation

Selon le président de la SNCF, le programme Vigirail va bien au-delà de Brétigny et va augmenter la sécurité sur l'ensemble du réseau ferroviaire. "La sécurité en France est la priorité principale des 150.000 personnes qui travaillent à la SNCF. Nos résultats sont parmi les meilleurs du monde, avec les Japonais et les Suisses. Mais il y a des incidents de sécurité. L'année dernière, il y en a eu 126. C'est 126 de trop. Notre boulot, c'est qu'il y en ait 125, 120, 110 et puis peut-être un jour quelques-uns voire zéro", a déclaré Guillaume Pépy.

500 aiguillages neufs installés l'année prochaine

Le président de la SNCF a donné deux exemples de mesures. "On va mettre encore plus d'aiguillages neufs. Chaque année, on en met 300. Cette année, on en mettra 500, principalement en région parisienne où il y a le plus de trains", a-t-il promis.

À lire aussi
Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2013. déraillement du train Paris-Limoges
Catastrophe ferroviaire de Brétigny : des documents accablants pour la SNCF ?

"On va utiliser une nouvelle technologie, a-t-il ajouté. 7 trains avec des caméras vidéo Haute Définition vont surveiller les rails, vont enregistrer ce qu'il se passe sur les rails et vont nous permettre de mesurer encore plus finement les écarts".

La rédaction vous recommande

Ces annonces vont dans le sens de la fin du "tout TGV". "Ça me va bien parce que ma priorité en tant que président de la SNCF, ce sont les transports de la vie quotidienne, tout ce qui fait que l'on va au travail, au lycée", a conclu Guillaume Pépy.  

>
Guillaume Pépy : "La sécurité est la priorité de la SNCF" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Déraillement du train Paris-Limoges Guillaume Pepy SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants