1 min de lecture Présidentielle 2017

Si Fillon renonçait, les votants de la primaire ne pourraient être remboursés

Si François Fillon avait renoncé à sa candidature, des remboursements auraient pu être demandés par les électeurs de la primaire de la droite et du centre. Problème : les fichiers des votants ont presque tous été détruits.

>
Si François Fillon se désistait, il serait impossible de rembourser tous les votants de la primaire de la droite et du centre Crédit Média : Benjamin Sportouch | Durée : | Date :
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Clarisse Martin

Dans les rangs de la Haute Autorité organisatrice de la primaire de la droite et du centre, le maintien de la candidature de François Fillon à l'élection présidentielle est un soulagement. Non pas pour une quelconque raison partisane mais pour l'aspect financier. Car pour voter à ce scrutin, il fallait débourser deux euros à chaque tour. Et devant le succès qu'a rencontré le vote, pas moins de 16 millions d'euros ont été amassés grâce aux 4 millions de votants.

Si François Fillon, dans la tourmente à cause des soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur son épouse Penelope et ses enfants Marie et Charles, avait décidé de renoncer à la course à l'Élysée, ou si la primaire s'était avérée caduque, comme l'annonçait le député Georges Fenech, des demandes de remboursements de la part des votants auraient pu être adressées à la Haute Autorité. Et c'est ici que le bât blesse. Conformément aux exigences de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), les fichiers et les cahiers d'émargement des deux tours du scrutin ont été détruits. Tous, sauf un fichier de 100.000 noms qui a été remis à François Fillon. Il s'agit des électeurs qui ont accepté de donner leurs coordonnées pour être ensuite recontactés.

L'opération de destruction des données a été exécutée en décembre 2016 dans une déchetterie près de Dunkerque, sous l’œil d'un huissier et d'Anne Levade, la présidente de la Haute Autorité de la primaire. Mais pour l'heure, la question du remboursement ne se pose pas. François Fillon compte bien représenter la droite à l'élection présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Primaire Les Républicains François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787229178
Si Fillon renonçait, les votants de la primaire ne pourraient être remboursés
Si Fillon renonçait, les votants de la primaire ne pourraient être remboursés
Si François Fillon avait renoncé à sa candidature, des remboursements auraient pu être demandés par les électeurs de la primaire de la droite et du centre. Problème : les fichiers des votants ont presque tous été détruits.
https://www.rtl.fr/actu/politique/si-fillon-renoncait-les-republicains-ne-pourraient-rembourser-les-votants-a-la-primaire-7787229178
2017-02-13 17:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sjXjpFqeAqF2eRbA7OlP7g/330v220-2/online/image/2017/0203/7787059993_francois-fillon-lors-d-un-meeting-a-caen-le-21-octobre-2016.jpg