2 min de lecture Armée

Service national universel : à quoi pourrait-il ressembler ?

ÉCLAIRAGE - Chaque année, le dispositif concernera entre 600.000 et 800.000 filles et garçons, qui ne sont pas encore sur le marché du travail.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Service national universel à quoi va-t-il finalement ressembler Crédit Image : Joël SAGET / AFP | Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Marie-Bénédicte Allaire

Facultatif, avançait la ministre des Armées, Florence Parly, obligatoire, corrigeait son homologue à l'Intérieur Gérard Collomb. Comme il l'annonçait en mars 2017 en pleine campagne présidentielle, Emmanuel Macron veut un service national universel et obligatoire.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a définitivement coupé court aux interrogations, déclarant, sur Paris Première mardi 13 février, le dispositif "national", "universel" et "obligatoire". Le but est d'en faire un "moment de rencontre entre la jeunesse de notre pays et la nation, et en partie son armée" mais  aussi "un engagement civique". Selon BFMTV, une première expérimentation est prévue en 2019.

Toutefois, il serait impossible, pour des raisons juridiques, de l'imposer aux majeurs. Il s'adresserait aux seuls jeunes de 16 à 18 ans au lieu de 18 à 21 ans. À moins qu'Emmanuel Macron se laisse convaincre par "un parcours citoyen en trois étapes, que les jeunes effectueraient entre leur 11e et leur 25e année". L'idée est proposée par les députés de la commission défense, croit savoir France Inter.

À lire aussi
Un Rafale français (illustration). armée
Les actualités de 7h - Des avions suisses dernier cri pour entraîner les futurs pilotes de Rafale

17 milliards d'euros rien que pour loger les appelés

Chaque année, le dispositif concernerait entre 600.000 et 800.000 filles et garçons, qui ne sont pas encore sur le marché du travail. Ce service ne durerait pas plus d'un mois avec des enseignements variés. L'idée étant de créer "un brassage social" et d'apprendre à partager les valeurs de la République.

Le service national universel coûtera très cher : deux à trois milliards d'euros par an au bas mot. Il reste enfin à régler tous les détails pratiques. La formation se fera-t-elle en une seule fois ou pas ? Qui donnera les cours ? Quid enfin de l'hébergement ? Il n'y a plus de casernes. Rien que pour loger les appelés, des investissements de 17 milliards d'euros seront d'abord nécessaires, le prix à payer pour ne pas renier une promesse de campagne.

Le candidat Macron avait promis en mars 2017 de rétablir un "service national obligatoire et universel" d'un mois et pour l'ensemble d'une même classe d'âge, soit entre 600.000 et 800.000 jeunes par an. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Militaires Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792239515
Service national universel : à quoi pourrait-il ressembler ?
Service national universel : à quoi pourrait-il ressembler ?
ÉCLAIRAGE - Chaque année, le dispositif concernera entre 600.000 et 800.000 filles et garçons, qui ne sont pas encore sur le marché du travail.
https://www.rtl.fr/actu/politique/service-national-universel-a-quoi-va-t-il-finalement-ressembler-7792239515
2018-02-13 08:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DZGiib7Ccmdys2MLBA7-Qw/330v220-2/online/image/2017/0714/7789346027_le-defile-militaire-du-14-juillet-2017.jpg