1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Service militaire : un retour souhaité par la droite et la gauche mais difficile à mettre en oeuvre
1 min de lecture

Service militaire : un retour souhaité par la droite et la gauche mais difficile à mettre en oeuvre

D'Arnaud Montebourg à Xavier Bertrand en passant par François Bayrou, l'idée de retrouver un service militaire séduit. Une idée aussi populaire que coûteuse.

Des jeunes intégrant le service militaire volontaire de Montigny-lès-Metz, le 15 octobre 2015
Des jeunes intégrant le service militaire volontaire de Montigny-lès-Metz, le 15 octobre 2015
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Service militaire : un retour souhaité par la droite et la gauche mais difficile à mettre en oeuvre
01:37
Service militaire : un retour souhaité par la droite et la gauche mais difficile à mettre en oeuvre
00:49
Dominique Tenza & Aymeric Parthonnaud

Le service national remis en selle. L'idée est décidément dans l'air dans le contexte des attentats. En cette année de campagne présidentielle, après François Bayrou il y a une dizaine de jours, c'est Arnaud Montebourg, candidat à la présidence, qui a proposé dimanche 21 août de rétablir le service, obligatoire pour au moins 6 mois pour les hommes comme pour les femmes.

L'objectif : soulager les forces armée et réapprendre la camaraderie. Un service militaire qui serait plus moderne et plus court afin de faciliter la mixité sociale, l'intégration d'une partie de la population et qui permettrait de repérer ceux qui se radicalisent ou ceux qui décrochent.

Une réforme désirée mais coûteuse

La solidarité, l'entraide entre le jeune de banlieue et le fils de patron, la transmission des valeurs de la République, voilà les mérites de ce service nouvelle génération qui séduit la classe politique. L'idée de faire un bond de 20 ans en arrière séduit de plus en plus les Français. D'après les sondages, 80% de la population française y est favorable. Une idée qui séduit de gauche à droite. Dès le lendemain des attentats visant Charlie Hebdo c'est Xavier Bertrand qui le premier a lancé l'idée. À gauche, Jean-Luc Mélenchon s'est prononcé récemment pour la mise en place d'une garde nationale à laquelle tous les jeunes consacrerait un peu de leur temps.

Encore faut-il avoir la possibilité d'accueillir 800.000 jeunes par an et, sur ce point, les politiques sont bien moins précis. Avec les restructuration et en comptant les bases et casernes fermées. On estime qu'il faudrait dépenser 4 milliards d'euros par an pour rétablir un service militaire dans le pays.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/